A la uneActualitésNîmes OlympiqueOAC AlèsSports Gard

LA MINUTE SPORT L’actualité sportive de ce jeudi 19 mai

Lamine Fomba et Yassine Benrahou font partie des joueurs à vendre en priorité pour NO (Photo Anthony Maurin).
Sidy Sarr a de grandes chances de ne plus être nîmois la saison prochaine (Photo Anthony Maurin).

Comme chaque jour du lundi au vendredi, découvrez l’essentiel de l’actualité sportive gardoise en quelques infos. 

Nîmes Olympique

Le trio sortant. On vous expliquait il y a quelques jours que l’ensemble du milieu de terrain nîmois risquait d’être changé lors du mercato estival. Le seul rescapé devrait être Julien Ponceau, bien parti pour être à nouveau prêté par Lorient la saison prochaine. Selon nos informations, le souhait de la direction nîmoise est de se séparer en priorité du trio composé de Sidy Sarr, Lamine Fomba et Yassine Benrahou. Trois joueurs qui n’ont plus envie de porter le maillot des Crocos. Pour le premier cité, l’histoire avec le club gardois devrait se terminer cet été par une résiliation de contrat alors qu’il est encore lié au club jusqu’en juin 2023. Même si cela semble en bonne voie, pour le moment rien n’a encore été signé. En revanche, ce ne sera pas aussi simple pour l’ancien Auxerrois et l’ancien Bordelais respectivement achetés près de 3M€ et 1,5M€. Le club souhaite vendre les deux milieux et récupérer ainsi une indemnité financière. Les pistes privilégiées se situeraient pour l’instant à l’étranger. Des clubs hollandais se seraient positionnés pour Benrahou et plutôt allemands pour Fomba. C’est à partir du 10 juin, date de l’ouverture officielle du mercato, que tout devrait s’accélérer que ce soit dans le sens des départs comme des arrivées.

Reda Hammache, nouveau directeur sportif du Red Star (Photo Red Star)

Hammache rebondit au Red Star. Depuis plusieurs semaines, l’ancien directeur sportif du Nîmes Olympique Reda Hammache était annoncé au Red Star. Le club francilien qui évolue en National a officialisé la nouvelle hier. L’homme de 39 ans occupera le même poste de directeur sportif dans ce club de Seine-Saint-Denis, département dont il est originaire : « C’est avec beaucoup de fierté et de détermination que je reviens sur ce territoire qui m’est cher afin de contribuer au développement de ce club si particulier qu’est le Red Star FC », a réagi l’intéressé sur le site du club. En deux ans au NO (de décembre 2019 à décembre 2021), Reda Hammache aura laissé un bilan mitigé. Il est à l’origine de la venue de Yassine Benrahou et Moussa Koné, grands artisans du maintien obtenu en Ligue 1 avant la pandémie en mars 2020. Son fait le plus marquant reste le recrutement de Birger Meling acheté 1M€ à l’été 2020 et revendu 3M€ par les Crocos à Rennes. En revanche, il faut aussi lui attribuer des coups moins réussis comme les arrivées de Nolan Roux, Patrick Burner et surtout Karim Aribi, qui a quitté le club en janvier dernier.

OAC

Les supporters alésiens seront présents samedi à Nîmes. (Photo Objectif Gard)

Mieux vaut prévenir que guérir. L’affrontement qui se profile ce samedi soir (18 heures) à La Bastide entre la réserve du Nîmes Olympique et l’OAC semble inquiéter quelque peu les dirigeants des deux clubs, lesquels jouent la carte de l’anticipation en venant aux renseignements. Particulièrement influent dans le milieu du supportérisme alésien, Mickaël Bertrand, administrateur du site Allez-Alès et co-fondateur du Kop cévenol héritage (KCH), a ainsi été contacté par le club oacien. « Les dirigeants de l’OAC, sur demande de ceux du Nîmes Olympique, m’ont demandé de me renseigner pour connaître le nombre exact de supporters qui comptaient faire le déplacement afin assurer leur sécurité sur place », concède-t-il. Et d’ajouter : « Je pense qu’ils ont eu peur que nous soyons aussi nombreux qu’à Agde et que ça ne se passe pas bien avec les Gladiators. » Mais, parce que ce match ne revêt « aucun enjeu sportif » pour l’OAC, assuré d’évoluer en National 2 la saison prochaine après son match nul face à Toulouse II, le Kop cévenol héritage n’organise pas de déplacement pour rejoindre la capitale gardoise. « S’il s’agissait du match de la montée, ça serait différent », assure Mickaël Bertand, qui jouera la carte de la prudence en ne se rendant pas à la Bastide ce samedi. Quelques membres du Kop, sans la bâche ni les drapeaux habituels, prévoient tout de même d’assister à la rencontre. « J’ai vu que certains supporters des deux clubs se chauffent sur Twitter. Moi je n’ai pas envie de monter ce match en mayonnaise, car contre une équipe réserve ça ne peut pas être un derby. Le seul vrai derby ça sera contre l’équipe première, peut-être dès l’an prochain en Coupe de France », développe le co-fondateur du KCH. Et ce dernier de conclure : « Je pense que certains jeunes du groupe ne sont pas familiers avec cette rivalité historique. On les met en garde en leur expliquant qu’il peut y avoir une certaine hostilité de la part des Nîmois. » Suffisant pour qu’une rencontre ô combien importante pour le maintien des Crocos se déroule dans une ambiance apaisée ? Réponse samedi soir aux alentours de 20 heures, après le coup de sifflet final.

Norman Jardin, Corentin Migoule et Corentin Corger.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité