ActualitésBagnols-UzèsEnvironnementSanté

PONT-SAINT-ESPRIT Le centre hospitalier veut réduire son impact environnemental

Un groupe de travail se penche sur un plan d'actions qui permettra au centre hospitalier de Pont-Saint-Esprit de mieux maîtriser son impact environnemental. (photo centre hospitalier de Pont-Saint-Esprit)
Un groupe de travail se penche sur un plan d’actions qui permettra au centre hospitalier de Pont-Saint-Esprit de mieux maîtriser son impact environnemental. (Photo centre hospitalier de Pont-Saint-Esprit)

Au centre hospitalier de Pont-Saint-Esprit, le projet d’établissement s’articule autour de trois thématiques : la mise en place d’une gouvernance pour répondre à ces nouveaux enjeux, l’optimisation des ressources et la maîtrise de l’impact environnemental. Pour répondre à ce dernier point, un plan d’actions est en train d’être lancé. 

C’est l’instance de gouvernance qui y travaille. Elle est pilotée et coordonnée par le docteur Muriel Scarato, Nathalie Couppe de Lahongrais, directrice des finances et ressources matérielles, et Aurélie Pecqueur, responsable finances, accueil et admissions. Actuellement, trois sujets sont étudiés par le comité : les économies d’énergie, l’utilisation des bornes de recharge des panneaux photovoltaïques installés sur le site du centre hospitalier, et le tri des déchets auquel l’Agglomération du Gard Rhodanien sera bien entendu associée. Le comité a travaillé également sur une charte développement durable spécifique, qui sera un véritable outil de communication autour des actions menées et à mener par tous.

Le centre hospitalier est d’ores et déjà engagé dans la démarche. Pour diminuer ses ordures ménagères, l’établissement a adhéré au marché lancé par le GHT (Groupement hospitalier de territoire) Cévennes-Gard-Camargue pour la collecte, le transport et le traitement des bio-déchets. Ce marché porte sur les denrées alimentaires du service restauration de l’hôpital et le self du personnel, dans un premier temps. Par la suite, il sera élargi aux cuisines des résidences Notre-Dame de la Blache à Pont-Saint-Esprit et Augusta Besson à Saint-Paul-les-Fonts.

Pour atteindre ses objectifs, le comité devra impliquer et fédérer les professionnels et les résidents autour de la démarche développement durable. Avant de conduire des campagnes d’informations et de sensibilisation auprès des usagers et de tous les professionnels.

Marie Meunier

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité