A la uneActualitésCamarguePolitique

LÉGISLATIVES Meizonnet réélu sur la 2e circonscription du Gard

Nicolas Meizonnet a été réélu député sur la 2e circonscription du Gard. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Nicolas Meizonnet (Rassemblement national), l’ancien suppléant de Gilbert Collard est cette fois élu député de la deuxième circonscription du Gard sur son propre nom, dimanche 19 juin 2022, avec environ 55% des voix, à 20 heures. 

Devenu député depuis le 1er février 2020, Nicolas Meizonnet avait réalisé au premier tour, dimanche dernier, un score légèrement supérieur (35,39%) à celui de son prédécesseur en 2017. Il avait ainsi devancé le candidat de la majorité présidentielle, Yvan Lachaud (23,05%), avec 5 000 voix d’avance, la candidate (Nupes) Coralie Ghirardi (21,79%) et le républicain Frédéric Touzellier (8,72%).

Malgré la mise en place d’un front républicain pendant l’entre-deux tours autour d’Yvan Lachaud, le candidat d’extrême-Droite, soutenu de son côté par le président par intérim du parti, Jordan Bardella, venu lui rendre visite à Vauvert, mercredi, a notamment bénéficié du report des voix du candidat Reconquête !, Anthony Leroy (5,14% au premier tour) au deuxième tour. Il maintient ainsi le même écart qu’au premier tour, environ 5 000 voix, face à Yvan Lachaud avec 56,65% des suffrages exprimés.

« J’attends avec impatience le projet de loi sur le pouvoir d’achat »

Une tendance positive pour le parti de Marine Le Pen sur cette circonscription très ancrée à l’extrême-Droite. En 2017, le député (FN) Gilbert Collard l’avait en effet emporté d’une petite centaine de voix d’avance seulement (50,16% soit 19 834 voix) contre la candidate (LREM) Marie Sara (49,84% soit 19 711 voix). Lors du discours pour l’annonce de sa victoire, Nicolas Meizonnet a eu une pensée pour « l’inénarrable retraité Gilbert Collard« , mais aussi pour Carole Delga, Édouard Philippe et d’autres politiques locaux encore qui « avaient appelé à faire barrage tels des castors« .

Nicolas Meizonnet a été réélu député sur la 2e circonscription du Gard. (Photo : S.Ma/Objectif Gard)

Pour le député sortant, sa réélection est « une belle récompense. Le résultat d’un travail mené sur le terrain pendant deux ans et demi, mais aussi un désaveu massif de la politique menée par Emmanuel Macron qui s’est fait mettre en minorité par le peuple français« . Et le même de poursuivre : « Dès demain le travail reprend. J’attends avec impatience le projet de loi sur le pouvoir d’achat que nous réclamons depuis longtemps, avant même les Législatives. »

« À force de dire qu’on ne prend pas position, voilà ce qui nous arrive »

« Je suis triste pour cette circonscription qui va rester avec un député inactif comme il l’a été depuis des années« , a déclaré Yvan Lachaud. Et d’ajouter en pointant du doigt Frédéric Touzellier, sans le nommer : « À force de dire qu’on ne prend pas position, voilà ce qui nous arrive et c’est dramatique pour notre pays. Je crois que nous sommes dans un contexte national d’une vague Rassemblement national, avec entre 80 députés RN à l’Assemblée, et, localement, les défaites de Françoise Dumas et Anthony Cellier battus par le RN… Nous avons tout fait, c’est la réalité. Je ne comprends pas ce résultat. Je ne sais pas où ils sont allés chercher ces voix… Moi qui m’occupe d’éducation, je lance un appel à la jeunesse de ce pays pour qu’elle se mobilise et aille voter. » Le taux de participation sur cette circonscription s’élève à 45,81%.

 Pierre Havez et Stéphanie Marin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité