ActualitésBagnols-UzèsCulture

VILLENEUVE-LEZ-AVIGNON Festival du polar : les jurés du prix des lecteurs sont désignés

La semaine dernière, les neuf jurés qui décerneront le prix des lecteurs du festival du polar ont été présentés. La sélection de livres concourant au prix a été dévoilée, ainsi que l'affiche de cette 18e édition. (Marie Meunier / Objectif Gard)
La semaine dernière, les neuf jurés qui décerneront le prix des lecteurs du festival du polar ont été présentés. La sélection de livres concourant au prix a été dévoilée, ainsi que l’affiche de cette 18e édition. (Marie Meunier / Objectif Gard)

La 18e édition du festival du polar de Villeneuve-lez-Avignon se déroulera du 9 au 13 novembre prochains à la Chartreuse. Avant ces cinq jours consacrés au roman noir, les préparatifs se mettent en place. L’un des incontournables, c’est bien le prix des lecteurs. 

Entre mi-mars et mi-mai, les organisateurs du festival ont reçu une trentaine de candidatures pour intégrer ce fameux jury. Neuf personnes ont été sélectionnées (*) : six femmes et trois hommes, d’horizons différents, d’âges différents (de 20 à 60 ans) et de professions diverses (graphiste, médecin, justice pénale, administration publique…). Mais tous ont pour point commun la passion des livres, et plus particulièrement du polar, et bien sûr l’envie de partager et d’échanger autour de leurs découvertes. Tous devront se mettre d’accord mi-octobre, au moment des délibérations, pour désigner le livre (**) qui sera récompensé du prix des lecteurs du festival du polar de Villeneuve-lez-Avignon.

« Le prix de l’année dernière avait été décerné à une autrice dont c’était le premier roman. Le prix des lecteurs de Villeneuve a contribué à la faire connaître et elle a reçu d’autres distinctions depuis. Ça prouve bien que l’on a un jury affûté« , assure Nicole Blayrac, conseillère municipale déléguée au Festival. Cette reconnaissance du festival du polar se ressent aussi dans sa fréquentation, qui dépasse désormais très largement Villeneuve et ses frontières. Et cela se ressent aussi dans le jury de plus loin.

Le festival de cette 18e édition sera « Trembler ! »

Parmi les jurés, il y a Danièle Garnier, 60 ans, fraîchement débarquée sur Villeneuve-lez-Avignon, qui adore les polars, « un genre souvent minimisé qui pousse les auteurs à être crédibles« , ou encore Catherine Vincent, maman rochefortaise de 44 ans, complètement accro aux romans policiers sanguinolents et qui chaque année, pose un jour de congés pour venir au festival du polar. Géraldine Gayet, elle, a découvert l’événement en tombant sur une affiche placardée sur la porte de la médiathèque. La Beaucairoise, Sophie Boudouin-Truc, garde un superbe souvenir de la venue de Michel Bussi l’an passé et encouragée par son entourage, a décidé de postuler pour devenir jurée. Et le benjamin, Johan Garcin, 20 ans, étudiant en mathématiques à Agroparc à Avignon, rappelle qu’il est important de faire autre chose, de lire, entre calcul et arithmétique.

Cette année, le thème du festival sera « Trembler ! ». Car « la lecture est bien souvent vécue de manière solitaire et intime. On n’a pas souvent l’occasion de parler de ce qui nous a perturbé, nous a fait cauchemarder. Après deux ans de contexte anxiogène, qui l’est encore à cause d’un conflit aux portes de l’Europe, on vous propose une séance debriefing, cathartique où on parle de la peur tous ensemble« , lâche Corinne Tonelli, présidente du festival. On tremble déjà d’impatience !

Marie Meunier

(*) Les jurés sont :
. Danièle Garnier, 60 ans, Villeneuve-lez-Avignon
. Catherine Vincent, 44 ans, Rochefort-du-Gard
. Géraldine Gayet, 50 ans, Montaren
. Olivier Mathe, 43 ans, Graveson (Bouches-du-Rhône)
. Lucile Sobczak, 25 ans, Rochefort-du-Gard
. Sophie Boudouin-Truc, 45 ans, Beaucaire
. Céline Bottero-Blanc, 50 ans, Cavaillon (Vaucluse)
. Tanguy Monceau, 34 ans, Avignon (Vaucluse)
. Johan Garcin, 20 ans, Avignon (Vaucluse)

(**) La sélection du Prix des lecteurs :
. « Je suis le feu » de Max Monnehay (Le Seuil)
. « Usual Victims » de Gilles Vincent (Le Diable Vauvert)
. « Le Botaniste » de Jean-Luc Bizien (Fayard)
. « La Nuit tombée sur nos âmes » de Frédéric Paulin (Agullo)
. « Appartement 813 » d’Olivier Bordaçarre (Fusion)
. « Des îles et des chiens » de Sylvia Cagninacci (In8)

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité