A la uneBagnols-UzèsCulture

FAIT DU SOIR Pays d’Uzès : une saison « plurielle, diverse et partagée » à l’Ombrière

Wanted Posse (Yuri Sory Pix'Y)
Lors de la présentation de la saison de l’Ombrière, ce vendredi (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La deuxième saison de l’Ombrière de la Communauté de communes du Pays d’Uzès (CCPU) s’ouvrira en septembre, avec une vingtaine de dates et quelques grands noms. 

« Cette deuxième saison sera plurielle, diverse et partagée avec nos nombreux partenaires », présente le président de la CCPU, Fabrice Verdier, en introduction de la présentation de cette saison vendredi. « C’est un lieu hybride, nous avons donc essayé de construire une saison la plus pluridisciplinaire possible », avance la directrice de l’Ombrière, Nadège Molines. 

La saison démarrera le 21 septembre à 19 heures avec un partenariat, celui qui lie la salle et la Librairie de la Place aux Herbes, et deux grands noms de la littérature contemporaine, avec une rencontre avec Amélie Nothomb, célèbre autrice belge, et Victoria Mas, qui après un premier roman remarqué, « Le Bal des folles », Prix Renaudot des lycéens en 2019, sort son deuxième livre, « Un miracle ». Des rencontres gratuites, sur réservation, « un principe que nous avons tenté il y a un an et qui fonctionne, aujourd’hui les éditeurs nous proposent leurs plus grands auteurs », souligne Éric de Kermel, de la librairie. Le 19 janvier, l’Ombrière accueillera une rencontre avec l’auteur Miguel Bonnefoy, et le juge Renaud Van Ruymbeke suivra à une date à préciser. 

Le 23 septembre, les festivals Cicada et les Courants alternatifs proposeront « Les instants électro » avec Master Phil et des sets surprises. « L’idée est de créer des pastilles de musiques actuelles », commente Nadège Molines. La soirée débutera à 19 heures, avec un prix unique de 5 euros. Partenariat toujours, mais avec Uzès en scène, avec les pièces de théâtre « Ben-Hur » le 30 septembre et « De quoi je me mêle » le 9 décembre. À 20h30 pour les deux dates, de 14 à 25 euros. 

Place ensuite au Parlement des liens, du 14 au 16 octobre, trois jours pour penser le territoire avec des personnalités, des penseurs, des écrivains et la population locale, entre des ateliers de travail, des enquêtes et un forum public en partenariat avec Libération. Gratuit sur réservation. Les vacances d’automne verront la quatrième édition du festival jeunesse Mange ton biscuit, en itinérance dans les médiathèques et les villages de la Communauté de communes, en partenariat avec la Verrerie, le pôle national du cirque d’Alès.

Thomas VDB sera à Uzès cette saison (DR)

Le 29 octobre, l’humoriste belge de France Inter, Guillermo Guiz, viendra proposer son spectacle « Au suivant ! ». Et, humoriste de France Inter toujours, Thomas VDB proposera son spectacle « Thomas VDB s’acclimate ! » le 10 février. À 20h30 pour les deux dates, de 16 à 27 euros. 

L’association Da Storm proposera pour sa part un concert de rap hip hop à l’automne, après le succès de Nemir et Luidji l’an passé. Si le nom de l’artiste qui se produira à l’Ombrière à l’automne prochain n’est pas encore connu, ce sera un artiste ou un groupe « en développement qui ont envie de venir à Uzès, une proposition de qualité », affirme le président de Da Storm, Ghislain Nouguier. Hip hop toujours, avec Wanted Posse le 27 novembre à 17 heures. Les champions du monde de danse hip hop viendront avec leur spectacle « Dance n’speak easy », leur dernière création. De 16 à 27 euros.

Wanted Posse (Yuri Sory Pix’Y)

L’Ombrière, c’est aussi du théâtre amateur, avec la Troupelade, compagnie originaire de Sumène, qui proposera sa version du « Père Noël est une ordure » le 3 décembre à 20h30. Tarif unique 10 euros. 

On revient aux partenariats, avec le concert du groupe de blues rock chanté en créole guadeloupéen Delgres, en partenariat avec les festivals Autres Rivages et les Suds à Arles. Le 11 décembre à 19 heures, tarif unique 25 euros. Idem mais dans un tout autre style, avec les Nuits musicales d’Uzès, qui proposeront cinq dates et six concerts cette saison à l’Ombrière, après une belle première « de quatre concerts dont trois complets », note le directeur du festival, Éric Desnoues. 

La première de ces dates sera pour le pianiste Cyrille Lehn le 17 décembre à 16 heures puis 20h30 pour « Le Piano fait son cinéma ». Le premier concert sera axé sur les musiques des films de Walt Disney, et le deuxième sur celles d’Annie Morricone et Nino Rota. Tarif unique 8 euros pour le premier concert, de 15 à 28 euros pour le second. Du jazz le 28 janvier avec un hommage aux grandes dames du jazz et de la soul sous la direction de Pascal Horeka, à 20h30, de 18 à 38 euros.

Le quatuor Zaide (Kauko Kikkas)

Retour au piano avec une grande dame, Anne Queffélec, pour un récital de piano à la bougie le 14 février autour des oeuvres de Bach, Vivaldi, Haendel ou encore Schubert. À 20h30, de 18 à 38 euros. Les Nuits musicales proposeront également un dernier concert le 17 mars avec « Vienne romantique », du Schubert et du Beethoven interprété par le quatuor Zaide, jeune quatuor à cordes de musiciennes françaises multi primées. À 20h30, de 18 à 38 euros itou. Enfin, plus tard dans la saison, le célèbre contreténor Philippe Jaroussky passera par l’Ombrière pour un récital d’Haendel.

Le Discours, avec Simon Astier (Emilie Brouchon)

Du théâtre le 21 janvier avec « Le Discours », adaptée du livre de Fabrice Caro, interprété par Simon Astier. À 20h30, de 16 à 25 euros. Dans le même temps, la médiathèque d’Uzès accueillera une exposition autour de la bande dessinée « Zaï Zaï Zaï Zaï », de Fabcaro.

Enfin, dernière date annoncée et non des moindres, la venue d’Arthur H en co-accueil avec le Cratère, la scène nationale d’Alès. Le chanteur viendra sur la scène uzétienne pour y défendre les titres de son nouvel album. « C’est un artiste qui aime l’hybridation et le croisement des esthétiques », commente le directeur du Cratère, Olivier Lataste.

Arthur H (Alice et Yann Orhan)

Voilà pour la première partie de la saison, pour laquelle la CCPU nourrit de belles ambitions. « Nous avons largement dépassé les 10 000 spectateurs depuis l’ouverture et nous avons été complets sur 70 % des spectacles, affirme Fabrice Verdier. Ça a très bien fonctionné d’emblée, maintenant il faut confirmer. » 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Et aussi : 

Numérologie. L’Ombrière passe en places numérotées dès septembre, avec un zonage. 

Le tarif. Un tarif spécial est mis en place pour les moins de 12 ans, 10 euros pour tous les spectacles. 

La billetterie. Elle est ouverte pour la plupart des spectacles depuis le 1er juillet. Celle du Parlement des Liens et celle d’Arthur H ouvriront en septembre. 

Thierry Allard

34 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité