ActualitésCamargueGard

GRAU-DU-ROI Projet d’éco-quartier : l’association Lou Fanal ouvre une cagnotte pour financer un avocat

Eco-quartier du Grau-du-Roi Camping des Pins (Photo Yannick Pons)
« Un mur de seize mètres de haut va s’ériger devant la résidence May Flower » – Annick Reale (Photo Yannick Pons)

Une délégation de la résidence Mayflower a rejoint l’association Lou Fanal, qui se bat contre le projet d’éco-quartier soutenu par le maire du Grau-du-Roi, Robert Crauste. Une cagnotte a été ouverte sur Leetchi afin de rémunérer l’avocat qui va attaquer les permis de construire.

Annick Reale, qui représente la résidence Mayflower, a rejoint Lou Fanal et lance une cagnotte afin de rémunérer maître Schneider qui va attaquer le projet d’éco-quartier porté par Robert Crauste. Le compte à rebours a commencé puisque les permis de construire concernant la première partie du chantier ont été déposés aux abords de ce terrain en friche, anciennement camping des pins. « On a jusqu’au début du mois d’août pour déposer un recours en justice via un avocat. Après c’est fini, ils vont bétonner le quartier », lance Nicole Garcia, présidente de Lou Fanal, très inquiète.

Eco-quartier du Grau-du-Roi sur l’ex camping des Pins. Permis de construire (Photo Yannick Pons)

La première partie de ce chantier, proche du centre ville du Grau-du-Roi appelée « îlot test », comporte déjà 121 logements d’après les permis de construire. Les habitants de la résidence Mayflower, en première ligne, ont découvert le projet récemment et se mobilisent. « C’est un véritable mur de seize mètres qui va être érigé devant nos fenêtres, plein Nord. Finis l’air frais et les arbres. Bonjour les problèmes de circulation et de stationnement dans toute la commune », alerte Annick Reale, habitante de la résidence Mayflower, qui assure : « Cet éco-quartier n’a rien d’écologique, il est économique. »

En une semaine, l’association a déjà récolté presque 1 000 euros et tente de sensibiliser les habitants du Grau-du-Roi car elle considère que tous les habitants seront concernés. D’abord ceux qui habitent directement autour du terrain, mais également tous les Graulens par le fait que ces presque 500 logements supplémentaires proches du centre ville, apporteront un flot supplémentaire de voitures et des soucis de stationnement et de circulation.

Yannick Pons

Articles similaires

Un commentaire

  1. Ils font bien rire eux . Leurs maisons elle est arrivé là par hasard ? Ben non il a fallut bétonné aussi alors pourquoi eux auraient le droit de bétonner et pas les autres? Puis bon pour l’excuse du stationnement et de la circulation je trouve ça débile, ce nouveau quartier en plein coeur de ville engendrera surement beaucoup moins de circulation que si on avait construit un énième lotissement à l’autre bout de la ville. Enfin, faut pas être très futé, fallait s’attendre qu’une friche en pleine ville fasse l’oeuvre d’un projet immobilier un jour ou l’autre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité