A la uneActualitésAlès-CévennesCulture

GARD Alès Agglomération retenue parmi les trois finalistes pour le label Capitale française de la culture

Les élus alésiens, accompagnés du préfet de région et de la préfète du Gard, brandissent l'affiche de soutien à Alès. Photo Corentin Migoule / Objectif Gard
Les élus alésiens, accompagnés du préfet de région et de la préfète du Gard, brandissent l’affiche de soutien à Alès. Photo Corentin Migoule / Objectif Gard

C’est de mieux en mieux pour Alès Agglomération ! Le territoire a été retenu dans la liste des trois collectivités qui candidateront au titre de Capitale française de la culture 2024. 

Le 13 mai dernier, confiant, le président d’Alès Agglomération faisait partir publiquement le dossier de candidature de son territoire. Le choix des villes retenues était normalement prévu pour fin juin. Mais le comité de sélection a pris du retard (relire ici). Ce mercredi 20 juillet, la présélection parmi les six candidats sur la ligne de départ a été rendue publique par le ministère de la Culture. Et Alès Agglomération est dans le trio de tête avec le Pays de Montbéliard et Bourg-en-Bresse. Une première récompense pour le territoire alésien. Mais rien n’est encore fait. Les trois villes candidates seront auditionnées du 21 au 25 novembre 2022 et l’annonce de la ville lauréate devrait se faire en décembre.

« On ne promet pas la lune, mais on va la décrocher »

Les yeux rivés sur leur smartphone durant une partie de la visite de la cathédrale Saint-Jean en présence du préfet de Région, Étienne Guyot, les élus locaux n’ont pas traîné pour réagir. « Je remercie l’ensemble des forces culturelles et sociales du territoire qui ont su se regrouper pour mener un travail de fond. Désormais, une nouvelle campagne de soutien populaire s’ouvre pour une durée de cinq mois avant notre dernière audition fin novembre. Le résultat sera communiqué fin décembre. On joue évidemment la gagne, mais déjà le fait d’être finaliste, j’en ai des frissons« , a commenté Christophe Rivenq, président d’Alès Agglomération.

Le maire d’Alès, Max Roustan, a alors rendu hommage à « l’idée géniale » de celui qui est son premier adjoint et en laquelle « personne n’a cru« . L’heure pour le préfet de Région de réagir à son tour : « Je tire mon chapeau à toutes celles et ceux qui ont monté le dossier. Il y avait un vrai potentiel à Alès en matière d’arts du cirque, encore fallait-il le concrétiser. » Tandis que le service Communication de l’Agglo avait fait parler sa réactivité en imprimant au préalable des affiches affublées de la mention « finaliste », élus locaux, représentants de l’État et acteurs du monde culturel les ont brandies le temps d’une photo sous la lune géante de Luke Jerram qui a investi la cathédrale Saint-Jean depuis plusieurs jours (notre photo). L’occasion pour Étienne Guyot de prononcer un slogan improvisé et bien trouvé : « On ne promet pas la lune, mais on va la décrocher. »

Corentin Migoule & Tony Duret

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité