A la uneActualitésCamargueFaits DiversNîmesVidéo

AUBAIS L’intensité du feu baisse, 670 sapeurs-pompiers devraient être sur place cette nuit

Le feu d'Aubais vu du ciel . (SDIS 30)
Le feu d’Aubais vu du ciel . (SDIS 30)
Depuis environ 15h cet après-midi, les sapeurs-pompiers interviennent sur un violent feu de forêt qui s’est déclaré sur la route départementale 12 à Aubais. Plusieurs centaines d’hectares de végétation ont déjà été parcourus. Les conditions météo attise leur propagation, à cause du vent et des températures élevées. Suivez l’évolution de la situation en direct.
00h : Dans le cadre de son statut d’auxiliaire des pouvoirs publics, la Croix Rouge française est entièrement mobilisée aux côtés des services de l’État. Ses services sont mobilisés sur le feu d’Aubais afin de soutenir la population et les sapeurs-pompiers du Gard. À cette heure, trois véhicules de premiers secours à personne (ambulance) sont sur place afin de renforcer le réseau de secours. Les bénévoles interviennent à la demande des sapeurs-pompiers du Gard et du SAMU 30.
Parallèlement, la Croix Rouge a ouvert à la demande de la préfecture du Gard, un centre d’accueil des impliqués à Aubais au foyer communal dans lequel elle accueille les personnes évacuées. Les bénévoles ont également mis à disposition des sapeurs-pompiers, des lits picots pour qu’ils puissent se reposer cette nuit. À cette heure-ci, la Croix-Rouge française a engagé 30 bénévoles et 8 véhicules. La cellule arrière départementale de la Croix-Rouge française reste activée cette nuit afin de mobiliser rapidement des moyens supplémentaires si nécessaire.
22h50 : la municipalité d’Aubais demande aux habitants de ne pas utiliser l’eau de la ville sauf nécessité impérieuse. Le niveau des réservoirs est déjà extrêmement bas et l’usage de l’eau est priorisé pour la lutte contre l’incendie. Les personnes du haut du village « qui subissent une coupure d’alimentation en eau potable peuvent venir se ravitailler en bouteilles au foyer municipal », indique la municipalité.
22h30 : les sapeurs-pompiers font un 3e point complet sur l’incendie d’Aubais.
Les dégâts : À leur arrivée, les premiers engins ont été confrontés à deux départs de feu en pinède, séparés de quelques centaines de mètres. Si le second a été rapidement stoppé et n’a détruit que 5 hectares, le premier a quant à lui parcouru et détruit 350 hectares de pinèdes et de chênes verts. Côté matériel, un bilan provisoire fait toujours état de deux maisons touchées par les flammes mais aussi de deux hangars de stockage divers de 70 m² et d’un mobil-home détruits par le feu. Il n’y a pas eu de victimes parmi les civils.
Six sapeurs-pompiers blessés : Les sapeurs-pompiers du Gard déplorent six blessés parmi les leurs. Ils ont été immédiatement pris en charge par le personnel du service de santé du SDIS, présent sur les lieux de l’intervention pour assurer le soutien sanitaire des intervenants. Suite à un changement violent et soudain de la direction du vent, un camion citerne a brûlé partiellement. Malgré les procédures de sécurité engagées immédiatement, 3 sapeurs pompiers ont été blessés légèrement et sont en état de choc, un quatrième est plus gravement brûlé aux mains et au visage. Il a été évacué par hélicoptère dans un état grave au centre hospitalier de Montpellier, il est actuellement en cours de soin au CHU héraultais. Son pronostic vital n’est pas engagé.
Les trois premiers blessés resteront en observation à l’hôpital de Nîmes Carémeau. Deux autres sapeurs-pompiers ont été victimes d’un coup de chaleur et ont été également pris en charge par le soutien sanitaire. Après une période de repos, ils ont repris la lutte.
Une cellule médico psychologique a été immédiatement mise en place par les services de santé du SDIS 30. Un camion citerne feu de forêt du SDIS 34 venu en renfort a également partiellement brûlé. Les quatre sapeurs-pompiers sont indemnes et ont regagné leur département. Un véhiculede la gendarmerie a également été partiellement brûlé durant les évacuations. Les gendarmes présents à bord sont indemnes.
Quelle stratégie ? Dès les premiers instants de la lutte, les sapeurs-pompiers, guidés par l’avion de reconnaissance, ont effectué la protection d’un centre équestre et la mise en sécurité de deux personnes âgées dans une habitation individuelle. Plusieurs quartiers d’Aubais ont été évacués préventivement par la gendarmerie. Le pré-positionnement sur le terrain au plus près du risque, de moyens importants issus du SDIS 30 et de la colonne de renfort Est/Auvergne, a permis au CODIS 30 d’engager rapidement de nombreux véhicules incendie.
De nombreuses habitations menacées ont été sauvegardées par les actions décisives et l’engagement total des soldats du feu au sol, appuyés par les nombreux largages effectués par les avions de la Sécurité civile : neuf pour le Dash, 80 pour les canadairs et 57 pour les deux hélicoptères bombardiers d’eau du SDIS 30.
Combien de pompiers sur place ? Actuellement 530 sapeurs-pompiers et 170 engins sont engagés. Ils proviennent du SDIS 30 mais aussi des colonnes Est/Auvergne, Occitanie 2, du SDIS de l’Hérault, Serra 2, du Détachement de l’unité instruction de la Sécurité civile, le Dir Provence et un groupe urbain du SDIS du Vaucluse. Deux colonnes de renfort en provenance des SDIS de la Lozère, de l’Aveyron et du Var vont compléter le dispositif en première partie de nuit, portant le nombre de sapeurs-pompiers à 670 et 194 engins de lutte.
Comment évolue le feu ? Actuellement, le feu dont l’intensité baisse fortement, est en évolution favorable mais il n’est pas fixé. Les sapeurs-pompiers vont lutter toute la nuit pour protéger les habitations et circonscrire le feu. Les fumées ne perturbent pas la circulation sur l’autoroute A9. Le véhicule de poste de commandement de niveau site et sa chaîne de commandement renforcée feux de forêt sont activés au stade d’Aubais, sous le commandement du colonel Jacques Pages. Une salle polyvalente a été mise à la disposition des sapeurs-pompiers par la mairie, pour mettre en place la zone de soutien aux intervenants, sous la gestion d’un médecin du SDIS 30 et accueillir la population.
Et au niveau de la circulation ? La gendarmerie nationale est présente sur le sinistre pour sécuriser les lieux et faciliter les cheminements des véhicules de sapeurs-pompiers. Durant cette intervention, l’autoroute A9 a été coupée dans les deux sens. Elle est actuellement rouverte intégralement, la circulation ayant repris dans les deux sens. Une ligne électrique haute tension de 20 000 volts a été coupée pour permettre l’action des secours en toute sécurité. Le Contrôleur général Jean-Michel Langlais est présent sur les lieux de l’intervention, tout comme Alexandre Pissas, président du conseil d’administration du SDIS 30, Angel Pobo, le maire.
21h55 : Grâce à l’activation de son plan communal de sauvegarde (PCS), la municipalité d’Aubais a réussir à accueillir et à ravitailler dans sa salle communale pas moins de 700 personnes évacuées. Les habitants peuvent désormais regagner leur domicile en veillant bien à garder les fenêtres fermées pour se prémunir des fumées.

21h : Retour à la normale sur l’A9 : l’autoroute n’est plus coupée, la circulation a pu reprendre dans les deux sens.
20h30 : Ce lundi 1er août, tout le Gard sera placé en vigilance orange feux de forêt, sauf le Gard rhodanien qui reste en vigilance rouge. La faute à la sécheresse persistante et à la canicule.

Gérald Daramanin, ministre de l’Intérieur, a indiqué sur Twitter suivre « la situation de près » dans le Gard.

19h10: à cette heure, 350 hectares ont été brûlés. Le bilan provisoire fait état de deux maisons touchées. Dès le début du feu, le centre équestre d’Aubais et une maison individuelle ont été mises en sécurité. En ce moment, plusieurs quartiers de la commune sont en cours d’évacuation. 450 sapeurs-pompiers sont sur les lieux. Deux colonnes qui étaient attendues sont arrivées en renfort et trois colonnes supplémentaires vont arriver en première partie de soirée. Au plus haut, l’effectif devrait atteindre 670 sapeurs-pompiers d’ici demain.
Malgré « les changements incessants de direction vent qui compliquent la tâche, le feu est en évolution favorable« , indique le commandant Borelly. Toutefois, le feu n’est pas encore fixé et encore cinq avions Pelican, deux Dash, deux hélicoptères bombardiers d’eau sont sur place et vont continuer les largages jusqu’à la tombée de la nuit.
Parmi les civils, il n’y a pas eu de blessés. Malheureusement, on ne peut pas en dire autant chez les sapeurs-pompiers. Quatre d’entre eux ont été blessés : « Un camion citerne feux de forêt a brûlé partiellement, suite à un changement brutal du vent. Ils se sont faits prendre par le feu et malgré la procédure de mise en sécurité, on a trois blessés légers qui ont été hospitalisés à Nîmes et un blessé grave en urgence absolue évacué par hélicoptère au centre hospitalier de Montpellier« , déplore le commandant. Il conclut : « On a ce qui se fait de plus terrible en termes de feux de forêt : des températures très élevées, une hydrométrie très basse et le vent qui est significatif. On était en risque extrême depuis 48h, ça se confirme et vu les prévisions météorologiques, ça ne va pas s’arranger. »
19h : la mairie d’Aubais a ouvert la salle communale pour accueillir les habitants qui ont été contraints d’évacuer.
18h30 : le lieutenant-colonel Agrinier fait le point sur le feu qui touche Aubais mais aussi les communes de Villetelle et AIgues-Vives. Les trois villages ont été préservés. L’autoroute est toujours coupée entre Lunel et Gallargues-le-Montueux et a servi de barrière à la propagation des flammes.
17h : Les sapeurs-pompiers ont assuré la protection d’un centre équestre et ont mis en sécurité deux personnes âgées. Plusieurs habitations sont menacées par l’incendie. De nombreux moyens terrestres et aériens sont engagés sur ces feux: six groupes d’intervention feux de forêt, dont deux groupes de la colonne Sud-Est-Auvergne (soit 110 soldats du feu), un module d’intervention lourd, le COGEFFO (Commando de génie feu de forêt), un camion citerne grande capacité, deux engins feu urbain, deux équipes spécialisées en brûlage dirigé, quatre Canadairs, un Dash, l’hélicoptère bombardier d’eau Morane, l’avion de reconnaissance Horus 30, quatre véhicules de secours et d’assistance aux victimes et un infirmier du service de santé du SDIS 30. Au total, 170 soldats du feu et beaucoup de moyens.
D’autres moyens sont en transit, notamment des colonnes feux de forêt mises à disposition par le COZ SUD, en provenance de Velaux et d’Avignon. Cela représente 24 CCF (Camions citernes feux de forêt), armés par 130 soldats du feu qui se rendent sur le sinistre. Le véhicule de poste de commandement de niveau site et la chaîne de commandement renforcée feux de forêt se rend sur les lieux. La gendarmerie sécurise le périmètre.
Le feu d’Aubais vu du ciel . (SDIS 30)

Les sapeurs-pompiers du Gard demandent à la population de ne pas se rendre sur ces sinistres, de faciliter le passage et l’accès des secours et de respecter les consignes de sécurité. Et aux automobilistes empruntant l’autoroute A9 de ne pas ralentir pour prendre des photos du sinistre. Selon le site de l’Autoroute A9, la circulation est coupée dans les deux sens entre Gallargues-le-Montueux et Lunel. Information confirmée par la Gendarmerie du Gard qui indique qu’en direction de Montpellier, la sortie de l’autoroute est obligatoire à Gallargues et en direction de Nîmes, sortie obligatoire à Lunel.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité