ActualitésAlès-CévennesCultureSociété

BESSÈGES Deux jours de musique funk et d’esprit funky à l’espace Jacques Frizon

(Photo Hervé Margolles)
La danse est omniprésente dans le festival, notamment à travers le Soul Train (photo Hervé Margolles)

La quatrième édition du festival pétillant et vitaminé Watt the funk, de Bessèges, est lancé cet après-midi par un Before. Six groupes sont attendus sur deux jours dans une ambiance toujours aussi festive illustrée par le Soul Train du samedi. 

Profitant des Jeudis de l’Usine du restaurant la Vida locale et du brasseur de la Casa’Bières, Watt the funk lance sa quatrième édition de ce week-end par un Before, à partir de 16 heures ce jeudi après-midi. Splash donnera un concert directement dans les locaux de Cevenord, entre des jeux de société, un marché d’artisanat local, le tout agrémenté des bières et limonades locales.

Mais c’est demain, vendredi 19 août, que Watt the funk entrera dans le vif la musique, avec une ouverture des portes du festival à 19h et un lancement par Mr Funky Loyal. La FUF (fédération universelle de funk, qui pense le festival) a convoqué un premier groupe d’obédience locale : The Spaceballs qui vient en voisin ardéchois des Vans. Un groupe qui joue souvent avec les Lyonnais et Mâconnais de Supergombo, qui leur succèderont sur scène. Puis, la quatrième édition du festival offre une première, la présence du premier groupe étranger invité à Bessèges, The Next Movement, du groove suisse prévu, jusqu’à 00h45.

(Photo Hervé Margolles)

Il faudra ensuite que ces invités d’honneur se couchent tôt car ce sont eux qui seront chargés le lendemain, dès 11 heures, d’égayer et de dynamiser les rues de la ville de Bessèges au cours d’une déambulation loufoque, en compagnie de Mr Loyal Funky. Sous le soleil de 15h, une visite guidée, d’environ une heure et demie, du parcours de street-art de l’association Miaou (musée intercommunal d’art ouvert et urbain) est également au programme, au départ de la place de la Révolution.

Puis, dès 18 heures, retour à l’espace Jacques Frizon pour un plateau radio avant l’échauffement nécessaire à ce moment de danse endiablée qu’est le Soul Train. Puis, place aux Normands de Tha Dunciz dès 20 heures. Le Soul Train reprendra ensuite jusqu’à 22 heures, avant que les Lyonnais de Buttshakers ne prennent place en scène. Les FFK, de Lille, sont en charge de la fin de soirée.

Des stands vinyles, fringues ou de tatouage éphémère seront aussi présents. Le camping est possible et surtout gratuit et sans réservation.

Tarif : 10€ la soirée. Tarif réduit : 5€. Gratuit pour les moins de 12 ans. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité