ActualitésCultureNîmes

NÎMES 3e édition des Volques : hommage à Betsy Jolas et Robert Schumann

Carole Roth-Dauphin, directrice artistique du festival Les Volques. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Et de trois. Le festival de musique(s) Les Volques revient à Nîmes. Cette nouvelle édition dédiée à Betsy Jolas et Robert Schumann aura lieu du 7 au 11 décembre 2022, dans différents lieux de la ville : à la salle Bernadette-Lafont, à Carré d’Art, aux musées de la Romanité et des Beaux-Arts, au Spot, théâtre de l’Odéon, à la cour d’appel du tribunal de Nîmes.

Lancé en 2020 et placé sous la direction artistique de Carole Roth-Dauphin, le festival de musique de chambre Les Volques – du nom du peuple gaulois qui fonda Nemausus, NDLR – célèbre donc sa troisième édition, jouant la même partition. Soit des concerts, des master-class, des concerts pédagogiques à destination des écoles, des rencontres et le désormais célèbre double portrait. « Le fait qu’il y ait cette nouvelle édition nous conforte dans l’idée que justement l’idée était bonne« , a introduit Carole Roth-Dauphin lors de la conférence de presse organisée ce jeudi 22 septembre, à la salle Bernadette-Lafont à Nîmes. Les réjouissances sont lancées, la directrice artistique a déroulé le programme de ces cinq jours de décembre – entre 7 et 11 – et consacré cette année à Robert Schumann et Betsy Jonas. « C’est une véritable immersion dans l’univers de ces compositeurs qui permet de se familiariser, de mieux profiter et comprendre la composition musicale« , ajoute-t-elle.

Âgée de 96 ans, Betsy Jolas sera donc sur les terres nîmoises en cette fin d’année. L’occasion d’échanger avec cette grande compositrice franco-américaine, élève de Darius Milhaud, Arthur Honegger et Olivier Messiaen. « Elle a tellement de choses à raconter, elle a créé des liens forts avec de nombreux compositeurs, Igor Stravinsky, John Cage mais aussi le romancier James Joyce, des peintres comme Joan Mitchell« , poursuit Carole Roth-Dauphin. Sans attendre que la question lui soit posée, elle explique le lien entre Betsy Jolas et Robert Schumann, une des grandes figures emblématiques du romantisme allemand, évoquant « des souvenirs musicaux d’enfance » et « des références » dans ses oeuvres.

Carole Roth-Dauphin, directrice artistique du festival Les Volques. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

L’intéressée elle-même l’explique dans le dossier de presse du festival : « […] Bientôt apparaîtront dans ma production plusieurs oeuvres instrumentales intitulées lieder. Quelques exemples : 11 lieder pour trompette et orchestre (1977), Lumor, 7 lieder spirituels pour saxophone et orchestre (1996) etc. Je composerai enfin en 1995 Frauenleben (la vie d’une femme), 9 lieder pour alto et orchestre, et en 2010 Frauenliebe (les amours d’une femme), 10 lieder pour alto et piano. En liaison avouée cette fois avec Schumann, mais contrairement à ce que l’on a cru, sans du tout le citer. Je m’étais contentée alors, en tant que femme, moi aussi, de lui voler les titres joints d’un de ses cycles les plus célèbres pour les attribuer, en hommage, à deux oeuvres différentes. »

Pour présenter les oeuvres de Schumann et Jolas, plusieurs artistes parmi lesquels ceux qu’on peut nommer les fidèles. Michael Spyres et Mathieu Pordoy qui offriront un cycle entier des Lieders de Robert Schumann, ainsi que les pianistes virtuoses Jean-François Heisser et Cédric Tiberghien et le Quatuor Diotima. La mezzo-soprano Isabelle Druet, le Trio Catch se produiront sur scène. Un éclairage sur les oeuvres présentées sera apporté par Patrick Hanh, dramaturge au Gürzenich Orchester Köln, Arnaud Merlin, producteur à France Musique, ainsi que de Martina Seeber, musicologue, journaliste auprès de la WDR et Deutschland Radio, au début de chacun des douze concerts programmés.

Soutien aux jeunes artistes de la nouvelle génération

Cette année encore, le festival relance son opération de soutien aux artistes de la nouvelle génération, « Générations Volques », en partenariat avec Pro Quartet. Pour cette troisième édition, c’est le Quatuor Confluence qui sera mis à l’honneur et participera au concert du 11 décembre et donnera une master-class à destination des jeunes élèves des classes de musique de chambre du conservatoire de Nîmes et recevra une master-class de Betsy Jolas autour de son quatuor Topeng. Le Quatuor Confluence offrira également un concert pédagogique à destination des enfants des quartiers éloignés du centre-ville.

Stéphanie Marin

>> Retrouvez le programme complet du festival Les Volques en cliquant ici.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité