A la une
Publié il y a 25 jours - Mise à jour le 14.11.2022 - francois-desmeures - 2 min  - vu 311 fois

ALÈS L'École des mines inaugure son centre de créativité

(Photo François Desmeures / Objectif Gard)

Le hall d'enrée du bâtiment est occupé par un auditorium qui fait aussi office d'escalier (photo François Desmeures / Objectif Gard)

Pensé à la suite du désengagement de la chambre de commerce et d'industrie dans l'antenne nîmoise de l'IMT Mines Alès (institut Mines télécom), le Hub créativité a été inauguré ce lundi. Une réussite architecturale qui doit permettre de faire se croiser les créateurs d'entreprises et leurs compétences. 

Aérée et inspirante, l'architecture même du Hub créativité est une sorte d'agora qui vise à faciliter le dialogue. Des salles peuvent accueillir des séances de travail spontanées ou plus approfondies, une cafétéria reste ouverte et des salons plus détendus autorisent des discussions à bâtons rompus. Le tout sous une oeuvre évolutive de Mathieu Merlet Briand, dont les cadres changent d'aspect et de couleur en fonction du déplacement.

Car le Hub créativité abrite l'énergie et l'innovation de ceux qui l'investissent, à commencer par l'incubateur qui accueille les besoins de demain. Ou pensé il y a peu puisque le bâtiment, s'il a été inauguré aujourd'hui, est en fonction depuis une bonne année. Rêvé par l'ancien directeur de l'IMT Mines Alès, Bruno Goubet, aidé par la Région, l'État et l'Agglo d'Alès (sur les 8,25M€ hors taxes qu'a coûté le bâtiment, son équipement et ses abords), imaginé par l'atelier d'architecture Emmanuel Nebout, ce "haricot" (tel qu'il fut surnommé au départ par certains, selon Bruno Goubet) s'étend sur 1 782 m2.

Beaucoup de financeurs derrière le ruban à couper (photo François Desmeures / Objectif Gard)

Mais tout paraît léger dans cet édifice dont les coursives - qui permettent également de grimper les étages - rappellent une tour de Babel, sous une charpente délicatement tissée. L'IMT s'affirme ainsi encore plus comme "un acteur reconnu comme soutien au développement des entreprises", a souligné la directrice actuelle, Assia Tria. Un "campus modèle, à l'exemplarité environnementale", a rappelé la directrice en faisant référence au niveau "argent" atteint par le bâtiment en matière de démarche "Bâtiments durables méditerranéens".

Une charpente "tissée" par une entreprise de Montélimar (photo François Desmeures / Objectif Gard)

L'auditorium central permet ainsi, selon Assia Tria, "une interaction permanente. Ce lieu totem fera rayonner le nom d'Alès bien au-delà de notre territoire". Un "outil d'envergure internationale", selon la présidente du Département, Françoise Laurent-Perrigot, et même "unique en Europe", aux dires d'Assia Tria, qui sert aussi à "construire le monde de demain" pour Christophe Rivenq, président d'Alès Agglo. À titre d'exemple, l'incubateur accueille des jeunes pousses comme Zemo, une entreprise qui travaille sur le matériel pour le cinéma ; Cryosocks, qui imagine de la cryothérapie mobile ; ou encore Greenvision, qui veut végétaliser les mâts et les luminaires. Et ce ne sont que quelques exemples de l'inventivité des étudiants et créateurs d'activité.

François Desmeures

francois.desmeures@objectifgard.com

François Desmeures

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais