A la une
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 12.02.2015 - baptiste-manzinali - 2 min  - vu 325 fois

BEAUCAIRE Le coup bas de Julien Sanchez à Canal +

Capture d'écran du compte Twitter de Gaël Legras.

Des journalistes de l'émission La nouvelle édition de Canal + étaient en reportage à Beaucaire depuis hier au sujet de la décision du maire frontiste Julien Sanchez de fermer un centre socio-culturel. Alors qu'il avait accepté de recevoir l'équipe de tournage, ce dernier s'est rétracté quelques minutes avant l'interview.

La décision avait fait polémique il y a quelques semaines. Julien Sanchez avait refusé d'attribuer une subvention proposée par l'ancienne municipalité, obligeant le centre socio-culturel à licencier son directeur en poste depuis moins d'un an. Le 27 janvier dernier, le maire de Beaucaire avait alors envoyé un courrier pour avertir les intervenants de ce centre que la municipalité souhaitait récupérer les locaux. Un tollé général qui a fait monter au créneau certaines associations locales dont le Rassemblement Citoyen de Beaucaire, présidé par Laure Cordelet.

Contactée par le journaliste de Canal + Gaël Legras, elle avait accepté de recevoir l'équipe de tournage hier après-midi pour faire un tour d'horizon de la ville, à la suite de quoi, une interview devait été accordée avec M. Sanchez dans son cabinet, à la surprise des journalistes de la quatrième chaîne nationale. "Ils ont été très étonnés de son accord, sachant que Canal + et MédiaPart sont persona non grata au Front National." explique Laure Cordelet. Le rendez-vous étant fixé à ce mardi 10 février à 8h30, ce n'est que trente minutes avant que Yoann Gillet, directeur du cabinet de Julien Sanchez, prévient Gaël Legras de l'annulation de l'entretien au motif : "On doute de votre objectivité", propos rapportés par Laure Cordelet qui ajoute : "Sanchez s'est vexé que Canal + ait souhaité d'abord rencontrer notre Rassemblement Citoyen avant lui".

Le maire de Beaucaire, assumant visiblement pleinement son manquement, a quelque peu jeté de l'huile sur le feu sur son compte Twitter ce matin :

Copie d'écran du compte Twitter Rassemblement Citoyen à Beaucaire.

Pour le journaliste de Canal + Gaël Legras, si la décision d'annuler cette interview est regrettable, "nous avons eu des échanges courtois au téléphone", précise t-il, c'est la manière dont les choses se sont présentées sur les réseaux sociaux par la suite, qui pose problème. "Ce qui est détestable, c'est que là, on est dans le domaine de l'insulte. Cela m'inquiète profondément, c'est un déni de démocratie. Un vrai démocrate accepte la discussion et les contradictions quand elles sont exprimées de façon courtoises." De son côté, le maire de Beaucaire Julien Sanchez estime que "le journaliste de Canal + n'est pas neutre car il avait un véritable parti pris avant de venir m’interroger. C'est comme si le journaliste présent lors du débat télévisé Ségolène Royal - Nicolas Sarkozy avait envoyé un tweet favorable une heure avant à M. Sarkozy." L'élu FN a par ailleurs proposé à Gaël Legras via Twitter de se rendre sur le plateau de Canal +.

Baptiste Manzinali

Baptiste Manzinali

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais