A la une
Publié il y a 8 ans - Mise à jour le 24.01.2015 - thierry-allard - 2 min  - vu 208 fois

DÉPARTEMENTALES 2015 Bagnols : « unie pour gagner », la droite démarre sa campagne

Claude Roux et Patricia Garnero (au centre, de D à G) entourés de leurs suppléants Lydia Janjic (à G) et Aurélien Dumont (à D), ce matin devant leur QG de campagne bagnolais (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

L’équipe de l’union de la droite « Le Bon Sens Gardois » pour le canton de Bagnols a lancé sa campagne ce matin à l’occasion de l’inauguration de son QG du boulevard Lacombe, ce matin. Elle est la première à le faire officiellement sur le canton.

Emmenée par le conseiller municipal UDI de Bagnols Claude Roux et la première adjointe UDI du maire de Saint-Etienne-des-Sorts Patricia Garnero, elle se montre ambitieuse : « Nous sommes là pour gagner, affirme Claude Roux. Nous sommes prêts et nous nous en donnons les moyens. »

« La droite a bien pris conscience de ses erreurs passées »

Il faut dire que les divisions dans le camp d’en face pourraient bien profiter au « Bon Sens Gardois », sur un canton traditionnellement acquis à la gauche. Alors Claude Roux y croit « plus que jamais, compte tenu du contexte, des divisions et du fait que nous sommes des nouvelles têtes. »

Une équipe de « nouvelles têtes » constituée par Claude Roux lui-même : « j’ai choisi ceux avec qui je voulais travailler. Nous sommes complémentaires. » Lui le bagnolais, son binôme Patricia Garnero « représentant les petits villages » et ses jeunes suppléants UMP Lydia Janjic, 22 ans et Aurélien Dumont, 31 ans « la jeunesse, la relève », dixit Claude Roux.

« La droite a bien pris conscience de ses erreurs passées, a complété Aurélien Dumont. On est ici sur un travail de renouvellement des responsables politiques et des candidats, dans une logique de préparer les élections futures. » Une droite qui part rassemblée, « historique, pour Claude Roux. Nous nous sommes unis pour gagner. »

« Faire campagne sur la proximité »

Son équipe, Claude Roux l’a voulue sans maire, car « nous sommes contre le cumul des mandats. Par contre notre devoir, c’est d’aller les soutenir. » Et Claude Roux d’indiquer que son équipe mènera « deux campagnes : une auprès des élus pour connaître leurs besoins et leurs attentes, et une autre pour le citoyen qui n’attend pas la même démarche. » Le travail a déjà commencé, à en croire le directeur de campagne Luc Parayre : « Les deux candidats ont déjà rencontré les deux tiers des maires du canton et nos référents dans les communes commencent à nous faire remonter des infos. »

Alors même si les domaines de compétence des futurs conseillers départementaux ne sont pas encore totalement définies, le conseiller municipal bagnolais annonce que l’équipe du « Bon Sens Gardois » souhaite « faire campagne sur la proximité » et cible trois domaines principaux : « l’économie, la sécurité et l’aide à la personne. »

Le tout dans « une gestion de bon père de famille » et sans « politique politicienne, qui à 80 % du temps n’a pas lieu d’être. On est d’abord là pour aider un territoire. » Avant de voir plus loin : « nous sommes aussi dans la reconquête du Gard rhodanien, et ça commence par les départementales. »

Et aussi :

La fiche de présence : l’ensemble des candidats du « Bon Sens Gardois » des autres cantons du Gard rhodanien, emmenés par Olivier Jouve pour Roquemaure et Valère Segal pour Pont-Saint-Esprit avait fait le déplacement ce matin, tout comme le chef de file de l’UDI Thierry Procida. Le conseiller municipal UMP de Bagnols Serge Rouquairol et le chef de file de l’UMP pour ces élections départementales Laurent Burgoa étaient quant à eux absents.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais