A la une
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 30.01.2015 - thierry-allard - 3 min  - vu 302 fois

DÉPARTEMENTALES 2015 Roquemaure : la gauche veut « faire une campagne de proximité »

De gauche à droite : Jacqueline Linder, Nathalie Nury, Philippe Pécout et Claude Philip (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Les candidats de la majorité départementale sortante sur le canton de Roquemaure pour les élections départementales de mars prochain ont été présentés officiellement à la presse ce matin.

Une équipe emmenée par la conseillère générale et vice-présidente du Conseil général sortante Nathalie Nury et le maire de Laudun-l’Ardoise Philippe Pécout, suppléés par la première adjointe de Saint-Victor-la-Coste Jacqueline Linder et le maire de Tavel Claude Philip, le seul de l’équipe non encarté au PS.

« Une campagne dynamique et proche des gens »

« Nous avons choisi de partir ensemble par affinité politique, et par affinité tout court », dixit Nathalie Nury, le tout avec « une représentativité intéressante sur ce canton assez vaste », appuie Philippe Pécout.

Et alors que leurs adversaires pourraient être tentés de faire des départementales un moyen de dénoncer la politique du gouvernement, l’équipe choisie par le PS à Roquemaure souhaite « faire une campagne de proximité car c’est le local qui compte, explique Nathalie Nury. Nous voulons faire une campagne dynamique et proche des gens, c’est le principal. »

« C’est une élection de proximité, avec des élus de proximité, ajoute Philippe Pécout. Les citoyens attendent aussi du Conseil général d’être un maillon efficace dans leur quotidien. » Et la proximité, ce n’est pas réservé aux grandes villes : « la ruralité a toujours été importante pour le Conseil général, affirme Nathalie Nury. Nos communes rurales ont besoin du Conseil général pour évoluer, et il ne faudrait pas qu’on ait une majorité départementale qui irait juste sur les compétences obligatoires du Conseil général et oublierait la culture, le sport, l’économie, etc. »

D’ailleurs pour Philippe Pécout, « il faut foncer sur ces thématiques là, c’est ce qui fédère les citoyens entre eux. »

« On va faire sauter quelques verrous »

Pour l’heure, les candidats indiquent que leur programme est toujours en cours de réalisation. Cependant, Nathalie Nury dresse quelques grandes lignes : « malgré la proximité de grandes villes, un désert médical est en train de se créer dans nos communes, le Conseil général va créer des pôles médicaux », ou encore « sur une compétence facultative du Conseil général, l’économie. On va axer certains dossiers pour que l’économie ici prenne son essor. On va faire sauter quelques verrous. »

Pour Philippe Pécout, « ce territoire souffre d’un enclavement, il faut que le canton s’ouvre plus, par des infrastructures routières et ferroviaires », ce qui passe par la fameuse 2x2 voies avec le contournement de l’Ardoise. Un projet cher au député Patrice Prat qui se fera durant le prochain mandat : « le Conseil général a d’ores et déjà prévu de participer financièrement, et le début des travaux est prévu pour mi 2017 », affirme le maire de Laudun. Toujours question bitume, la conseillère générale sortante veut aussi « faire des projets sur les petites départementales », notamment pour des questions de sécurité.

Quant à l’« alliance technique » avortée avec le PCF sur ce canton, Nathalie Nury estime que « quand on veut réunir la gauche, il faut qu’on y soit tous », faisant allusion à la candidature de l’élu Front de gauche de Roquemaure Luc Rousselot et de son mouvement Majorité Citoyenne, qui a fait capoter l’accord.

Pour autant, et alors que les pronostics voient le FN faire un gros score sur le canton, Nathalie Nury se dit « pas inquiète, même si un accord aurait été préférable. Mais je ne pense pas au FN, ni à la droite, ni à M. Rousselot, je pense à nous, au canton et aux gens qui y habitent. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais