A la une
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 14.01.2021 - abdel-samari - 2 min  - vu 166 fois

ÉDITORIAL Avec beaucoup de mousse et une musique enveloppante

Photo d'illustration

Ce soir sera le premier instant de vérité de 2021 pour le Gouvernement. Comment faire face à la poussée épidémique, à la variante anglaise du covid-19 et quelles mesures pour faire face ? Une certitude, l'heure du reconfinement général n'a pas sonné. D'ailleurs, ce genre d'annonce, c'est plutôt le président de la République qui s'en charge. Comme un moment solennel, important pour la Nation. Une façon de faire prendre conscience à tous de la dangerosité de la situation. Non, ce soir c'est Jean Castex, le Premier ministre qui s'exprimera. Il donnera ensuite la parole à plusieurs ministres qui chacun dans leur domaine, rappelleront les efforts consentis par l'État pour pallier les conséquences économiques désastreuses depuis près d'une longue année. Alors, il y a des chances que la principale annonce soit le couvre-feu avancé à 18 heures. Peut-être pas partout en France mais dans de nombreux et vastes territoires. Entourés de Vaucluse et des Bouches-du-Rhône déjà en alerte, le Gard avec un taux d'incidence hier soir de 193,7 pour 100 000 habitants devrait faire partie de la charrette des départements impactés. Toutes les activités devraient donc s'arrêter à 18 heures. Vous pourrez quand même aller chercher vos enfants à l'étude ou en garderie, terminer votre travail dans votre commerce ou dans vos bureaux plus tard que 18 heures. Mais il vous faudra une attestation obligatoire qui justifiera vos déplacements. Et le samedi et le dimanche, et bien, chers amis, c'est 18 heures à la maison. Bon en même temps, vous pourrez prendre l'apéritif un peu plus tôt. Vous pourrez organiser des réunions de famille avec vos enfants sur les sujets existentiels qui les touchent. Vous pourrez vous faire couler un bain de bonne heure. Avec beaucoup de mousse et une musique enveloppante. Vous pourrez lire un bouquin, regarder un DVD ou votre programme TV en linéaire sans avoir besoin d'aller chercher le replay. Et puis vous pourrez aller, si vous avez la chance d'en avoir un, dans votre jardin regarder les étoiles. Dites-vous que c'est déjà pas mal. On n'est pas au printemps ou en plein été. C'est l'hiver, il fait froid (bon pas hier !) et les jours se rallongent mais pas suffisamment encore pour regretter d'être enfermé en plein jour.

Abdel Samari

Abdel Samari

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais