A la une
Publié il y a 1 an - Mise à jour le 09.03.2021 - abdel-samari - 2 min  - vu 320 fois

ÉDITORIAL Vaccination : on accélère !

Les préparatifs du vaccin (Photo Anthony Maurin).

5 088 personnes ont été vaccinées ce week-end dans le Gard. C'est le chiffre communiqué par l'Agence régionale de santé à notre rédaction. Elle se satisfait donc de la poussée très forte de la vaccination dans le département en deux jours. Il faut dire que l'établissement de santé régional n'a pas lésiné sur les moyens, à grands renforts notamment de communication vendredi dernier afin de convaincre le maximum de Gardois d'accepter la piqûre anti-covid. L'exécutif met la pression aussi. Il a fixé l'objectif de dix millions de personnes vaccinées parmi les plus vulnérables, en première injection, à la mi-avril et au moins 20 millions un mois plus tard. Pour le moment, au 8 mars 2021, près de 6 millions d'injections ont été réalisées. On est encore loin. Localement, le rythme était de 20 000 vaccinations par semaine et très peu le week-end, les centres étant fermés pour la plupart. Désormais, grâce à la mobilisation des personnels soignants et la disponibilité des vaccins, l'accélération de la vaccination est en marche. Il y a urgence car le taux d'incidence a repris de plus belle sa course en avant dans le Gard. Actuellement, il est proche des 250 pour 100 000 habitants. Le 28 février, soit il y a une semaine à peine, il était à 200. Rappelons que certains départements en confinement partiel sont guère plus au-dessus de chez nous... La vaccination, seul rempart contre ce mal, reste donc pour les autorités la solution idoine. Mais faut aller très vite. Le processus d'accélération de la campagne vaccinale passera fort probablement par les pharmacies. En effet, elles sont désormais autorisées à injecter la précieuse panacée, de même que les infirmiers qui pourront aussi vacciner sans qu'un médecin soit systématiquement présent, à quelques petites exceptions près. Et ce dès le 15 mars prochain. Un changement majeur qui devrait soulager aussi les médecins de ville accaparés par cette opération depuis la mi-février. Protéger un plus grand nombre de Français dans les quinze prochains jours, c'est l'objectif d'Emmanuel Macron. Pour prendre le bon virage de cette course de vitesse face à la pandémie, et commencer sérieusement à entrouvrir la porte du retour à une vie presque normale.

Abdel Samari

Abdel Samari

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais