A la une
Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 21.07.2019 - abdel-samari - 3 min  - vu 1460 fois

EN ROUTE POUR 2020 Nicolas Cadène : rassembler sans faire tousser

Chaque dimanche de l'été à 12h, en attendant le retour des indiscrétions de la rubrique "Ça reste entre nous", à la rentrée de septembre, Objectif Gard vous propose un florilège des candidat(e)s potentiel(e)s aux Municipales 2020 à Nîmes.
PHOTO DR MAXPPP - PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE

Chaque dimanche de l'été à 12h, en attendant le retour des "indiscrétions" à la rentrée de septembre, Objectif Gard vous propose de (re)découvrir les candidats potentiels aux Municipales 2020 à Nîmes. Cette semaine, zoom sur les ambitions de Nicolas Cadène. Le socialiste, rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité, veut offrir son expérience pour un projet nîmois de rassemblement au-delà des partis.

Diplômé de droit et de l’Institut d’études politiques de Lille, le Nîmois Nicolas Cadène rêve en 2020 de remporter la mise et de s'installer dans le fauteuil de maire de Nîmes. Le socialiste de 38 ans veut dans ce cadre rassembler largement, de la gauche de la Gauche jusqu'à La République en Marche. Pour cela, il a demandé à la Commission nationale d'investiture du parti présidentiel de le soutenir. Dans le même temps, il essaie de convaincre le Parti socialiste que sa démarche ne vise que la victoire pas la trahison.

Mais cela semble être peine perdue tant les socialistes, encore très fragilisés par le tsunami macroniste, ne veulent pas accrocher leur logo à côté de celui de LREM afin de ne pas renforcer sa puissance.

La tache s'annonce donc rude, voir très compliquée, pour Nicolas Cadène. Mais le Nîmois a plus d'un tour dans son sac. Bénéficiant de nombreuses connexions à Paris, il sait pertinemment que la direction nationale du PS sera pragmatique selon les circonstances. Et la situation particulière de Nîmes donne du crédit à une exception de la règle.

Son expérience parisienne en tant que rapporteur général de l’Observatoire de la laïcité et son ancien poste de membre du cabinet de Ségolène Royal au ministère de l’Écologie est aussi indéniablement un atout.

Enfin, pour conquérir Nîmes, Nicolas Cadène a une bonne stratégie. Celle de rassembler tous les progressistes de bonne volonté sans cliver. Pour lui, "le plus important est de sortir des seules logiques d'appareil pour ouvrir le dialogue avec toutes les bonnes volontés."

En déficit de soutien local

Tourné vers l'avenir, il veut peser sur les enjeux économiques et sur le volet social. La plateforme multimodale chère à Jean-Paul Boré y est en bonne place. Il veut également développer le tourisme et la culture, repenser la stratégie du coeur de ville et mettre le paquet sur l’université et l'enseignement supérieur. Enfin, dans la ville la plus chaude de France, l’environnement et la politique des transports sont au centre de ses préoccupations.

Mais est-ce que tout cela suffira ? Nicolas Cadène n'a pas les faveurs des initiateurs de l'union de la Gauche. Localement, ses amis socialistes ne l'aideront pas non plus. Ils préféreront miser sur une personnalité de la société civile ancrée localement comme Amal Couvreur ou le Nîmois Jérôme Puech. Chez La République en marche, son approche innovante aurait pu séduire. Mais Yvan Lachaud et Françoise Dumas semblent truster les ambitions du parti d'Emmanuel Macron pour 2020. Reste à ouvrir le spectre d'une liste indépendante à l'instar de Tous pour Nîmes de Jean-Paul Boré en 2014 qui a frôlé les 10%. Mais face au danger que représente le Rassemblement national, la multiplication de listes Centre-Gauche ou Centre-Droit est très mal vue.

Nicolas Cadène devra donc décider de s'inscrire soit dans une démarche jusqu'au-boutiste au risque de faire perdre ses amis, soit de passer son tour cette fois-ci dans l'espoir d'être l'homme de la situation en 2026. Mais acceptera-t-il durant six longues années d'être le spectateur des mêmes pratiques politiques qui ont mis à terre les partis dit traditionnels ? C'est peut-être au-dessus de ses forces...

Abdel SAMARI

Les épisodes précédents : EN ROUTE POUR 2020 Amal Couvreur, l’espoir de la Gauche

Abdel Samari

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais