A la une
Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 04.03.2019 - anthony-maurin - 2 min  - vu 1961 fois

FAIT DU JOUR 30 ans d'émotions : les Costières valent bien un supplément

Cela fait 30 ans jour pour jour que les Crocos ont joué leur premier match sur la pelouse du stade des Costières. Pour faire vivre le souvenir de ces trois décades, Objectif Gard sort un supplément papier gratuit.
Photo issue des archives de Jean Bousquet, maire de Nîmes au moment de l'inauguration du Stade des Costières (Photo DR Objectif Gard)

Les tribunes bien garnies du Stade des Costières lors de la rencontre européenne de Nîmes Olympique face à Stockholm ( Photo DR Objectif Gard)

L'année dernière, Objectif Gard s'est lancé le nouveau défi de faire vivre l'actualité différemment. Journal exclusivement digital jusqu'alors, c'est donc un véritable pari de proposer depuis plusieurs mois à nos lecteurs des éditions imprimées. Un premier numéro sur le Nîmes Olympique et sa montée en Ligue 1 en mai 2018, un deuxième sur la feria des Vendanges en septembre dernier, un autre sur les fêtes de fin d'année et nous voilà déjà pour un quatrième opus consacré aux 30 ans du Stade des Costières ce 4 mars 2019.

Il y a trente ans, le sud de la cité des Antonin était vierge de toute construction. Le mythique stade Jean-Bouin étant vétuste, une nouvelle construction s'imposait. Le lieu était donc tout trouvé pour le projet que portait un certain Jean Bousquet, maire de Nîmes mais aussi président du Nîmes Olympique. L'exubérance et le panache d'une double inauguration... La première en fanfare avec les équipes A' de la France et des Pays-Bas le 15 février 1989 devant 25 000 personnes et la seconde en toute intimité avec le Nîmes Olympique contre Montceau-les-Mines le 4 mars (il y a donc 30 ans jour pour jour) devant 3 600 spectateurs.

Un monument unique

Le stade des Costières est un monument. Aussi bouillant que les arènes, unique comme la Maison carrée et avec la Tour Magne dans le dos, ce stade fait vivre plus d'une passion.

Les Costières est plus qu'un simple stade. Les Costières c'est une enceinte unique destinée à l'amour d'une équipe et de son territoire. Le stade des Costières, comme un supplément d'âme, méritait bien une édition spéciale.

Ce numéro a été réalisé au gré des rencontres et des rendez-vous. Ce sont trente années de vie locale qui sont égrainées au fil des pages. Du vote en conseil municipal aux grands soirs européens, du premier coup de pelle à des montées en divisions supérieures, des systèmes de sécurité innovants à cette architecture si spécifique, les Costières font battre le cœur de la ville en étant hors les murs... Ou presque.

30 ans d'histoire en 16 pages

D'interviews en souvenirs, de statistiques en photos d'archives des commémorations, ce supplément vous permettra peut-être de vous rappeler 30 années de bons et loyaux services. Ce sera aussi l'occasion de découvrir ou redécouvrir les maquettes des stades des Costières auxquels vous avez échappé.

C'est enfin une projection dans l'avenir avec le projet de destruction et de reconstruction du stade imaginé par Rani Assaf, l'actuel président du Nîmes Olympique. Vous découvrirez d'ailleurs une photo inédite de ce nouveau stade.

Ce supplément entièrement gratuit sera distribué chez des commerçants de Nîmes et dans les communes de la métropole. Il est aussi consultable en version digitale ci-dessous.

Anthony Maurin et Abdel Samari

Découvrez en avant-première ce numéro exceptionnel : 

Anthony Maurin

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais