A la une
Publié il y a 11 mois - Mise à jour le 04.01.2022 - stephanie-marin - 3 min  - vu 5562 fois

FAIT DU JOUR La société BC Pommes de terre traverse le Rhône pour s'implanter à Beaucaire

La société BC Pommes de terre va investir 4 millions d'euros pour la création d'un bâtiment de 3 300m2 sur la zone industrielle Domitia à Beaucaire. (Crédit photo : BC Pommes de terre)

Historiquement installée dans les Bouches-du-Rhône, à Châteaurenard et Rognonas, la société spécialisée dans l'expédition et le conditionnement de pommes de terre(*), BC Pommes de terre, va investir plus de 4 millions d'euros pour s'implanter sur la zone industrielle Domitia à Beaucaire.

La flotte de la société co-gérée depuis 2016 par Bruno Vignal et Alexandre Bonvoisin. (Photo : BC Pommes de terre)

Un déménagement qui n'était toutefois pas prévu. Le groupe(**) possède trois entités, dont deux basées à Châteaurenard - BC Pommes de terre, structure principale dédiée à l'expédition exclusivement en France et BVC Production pour la vente aux détaillants - et une réservée au conditionnement, Bon Co Vi, implantée à Rognonas. Une poignée de kilomètres les séparent. Une distance qui, aussi courte soit-elle, occasionne des allers-retours quotidiens des camions du site de conditionnement à celui de l'expédition.

Ce qui n'est pas sans conséquences sur les délais de livraison, mais aussi sur l'environnement. Des problématiques auxquelles la direction répond par l'installation des trois structures sur un seul lieu. Pour ce faire, les co-gérants de BC Pommes de terre depuis 2016, Bruno Vignal et Alexandre Bonvoisin, comptaient sur le projet de restructuration du marché d'intérêt national (MIN) de Châteaurenard. Un projet qui tarde à émerger, "et pendant ce temps-là, la société grandit et on ne peut pas attendre davantage", explique Alexandre Bonvoisin.

Le duo - accompagné par deux actionnaires, Xavier Corrédor et Patrice Puech - a alors cherché un terrain ailleurs, osant même franchir les limites des Bouches-du-Rhône pour s'aventurer dans le Gard. Et c'est à Beaucaire, au coeur de la zone industrielle Domitia, non loin de là où est actuellement construite la plateforme logistique de Lidl, qu'ils ont trouvé leur bonheur. Un terrain de 10 000m2 qui a fait l'objet de plusieurs convoitises, sans que jamais les projets ne soient concrétisés.

Mais ça y est, la communauté de communes Beaucaire Terre d'Argence a enfin trouvé preneur, le compromis de vente a été signé et le permis de construire déposé. C'est un bâtiment "nouvelle génération" de 3 300m2 qui sortira de terre d'ici le mois d'avril 2023 comprenant une partie expédition, une partie conditionnement ainsi que des bureaux. "C'est un lieu stratégique, ce n'est pas un hasard si Lidl est venu s'y installer, nous sommes très heureux de venir à Beaucaire", a commenté Alexandre Bonvoisin.

Une aide à l'immobilier d'entreprise de 130 000 €

Cette installation qui nécessite un investissement d'environ 4 millions d'euros, sera aidée par la CCBTA à hauteur de 130 000 €. Une aide à l’immobilier d’entreprise votée le 7 décembre lors du dernier conseil communautaire de l'année. La société engagera par ailleurs un million d'euros supplémentaire pour automatiser toute la partie production. "Nos objectifs, c'est à la fois d'améliorer la qualité des conditions de travail de nos équipes et de doubler la capacité de production sur la partie conditionnement. Actuellement, nous sommes à 35 tonnes par jour, nous souhaitons atteindre les 70 tonnes", précise le co-gérant.

Rapporté à l'année, cela signifierait plus de 20 000 tonnes de pommes de terre conditionnées et expédiées depuis le site beaucairois, auxquelles il faut ajouter le tonnage exploité dans le Nord de la France via des entreprises partenaires qui est actuellement de 36 000 tonnes. Cette ambition d'accroissement de la production devrait s'accompagner d'une série d'embauches. La société compte aujourd'hui 25 salariés. 60% des pommes de terre travaillées par les équipes de BC Pommes de Terre sont destinées à la grande distribution, 35% aux grossistes, 5% à la vente au détail.

Stéphanie Marin

*98% des pommes de terre conditionnées sont produites en France.

**Le chiffre d'affaires est estimé à 24 millions d'euros en 2021.

Stéphanie Marin

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais