A la une
Publié il y a 8 ans - Mise à jour le 04.11.2014 - coralie-mollaret - 3 min  - vu 247 fois

FAIT DU JOUR Une aire d'accueil pour les gens du voyage à Marguerittes

En juillet 2013, Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Fin 2015, une aire d'accueil pour les gens du voyage verra le jour à Marguerittes. Porté par Nîmes Métropole, ce projet permet à la communauté d'agglomération de se conformer à la loi. 

Du "soulagement et de la fierté" pour William Portal. Fin 2015, le maire de Marguerittes devrait inaugurer près de la zone d'activité de sa commune, une aire d'accueil destinée aux gens du voyage. Hier soir au Colisée, les 101 élus communautaires ont voté à la majorité l'attribution d'environ un million d'euros aux entreprises chargées de la réalisation de cet équipements. Nîmes Métropole n'est pas la seule à avoir mis la main à la poche : Marguerittes doit débourser 500 000 euros pour divers travaux de raccordements.

"Ce projet a mis du temps à aboutir. Il nous a fallu plusieurs années entre les autorisations à décrocher et l'argent qu'il fallait débloquer", assure William Portal. Si le maire de la commune de 8 600 habitants est aussi enthousiaste, c'est parce qu'il connaît les dégâts que provoquent les campements sauvages : "l'année dernière, les gens du voyage se sont installés sur notre stade et l'ont bien abimé".

Se conformer à la loi

William Portal, maire de Marguerittes et vice-président de Nîmes Métropole en charge des transports. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

En période estivale, les polémiques sur les installations illicites sont récurrentes. En juillet 2013, le préfet du Gard Hugues Bousiges a fait un rappel à la loi Besson du 5 juillet 2000 qui réglemente les aires d'accueil. Consigné par le préfet et le président du conseil général du Gard, un schéma départemental prévoit la réalisation, sur la période 2012-2018, de 326 places en air d'accueil et deux aires de grand passage.

L'aire de Marguerittes sera capable d'accueillir 22 caravanes. Chaque emplacement possèdera son propre bloc sanitaire préfabriqué et un local à l'entrée permettra de contrôler les usagers. William Portal rappelle d'ailleurs que "ces aires sont strictement réservés  aux personnes qui possèdent le statut de gens du voyage. Contrairement à ce que l'on croit, leur condition est assez encadrée". 

Le groupe FN s'abstient

Seuls élus à s'abstenir lors du vote : le groupe FN. "Je sais que la loi nous impose ces aires, mais on peut tout de même se poser des questions. Les habitants de votre commune sont inquiets de ce projet qui accroît l'insécurité et qui coûte cher à la commune", lance Yoann Gillet. "Je vous trouve bien présomptueux, lui rétorque Willima Portal, cela fait 26 ans que je suis maire. Alors que vous vous ingériez dans les affaires de ma commune et que vous restiez sur le fil d'Ariane de l'inhumain je comprends, mais cela fait plusieurs années que le projet est en route, ce n'est pas nouveau. Je vous invite à regarder le fond des dossiers !". 

Reste un problème plus complexe, non soulevé durant ce conseil : sur les 600 000 personnes itinérantes, seulement 200 000 possèdent le statut de gens du voyage. "Les personnes qui, sous couverture cultuelle se déplacent en période estivale sans ce statut, n'auront pas accès à l'aire", martèle William Portal. Le projet ne met pas totalement à l'abris le Gard du fléau des campements sauvages estivaux.

Pour consulter le schéma départemental : arrêté signature shéma GDV

Coralie Mollaret

Lire aussi : AIMARGUES. Gens du voyage : Pieds et poings liés, le maire Jean-Paul Franc écrit à Manuel Valls

GENS DU VOYAGE Le département du Gard parmi les plus mauvais élèves de la classe pour l’accueil

AIMARGUES. Une cinquantaine de gens du voyage s’installe sur le stade municipal

POULX. Les gens du voyage s’installent à la Pinède

Coralie Mollaret

Coralie Mollaret

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais