A la une
Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 30.10.2022 - stephanie-marin - 2 min  - vu 605 fois

FAIT DU SOIR Quelle stratégie pour court-circuiter la hausse du prix de l'énergie ?

Le centre-ville de Beaucaire la nuit. Photo Stéphanie Marin / Objectif Gard

Entre autres mesures, la communauté de communes Beaucaire Terre d'Argence a décidé d'abaisser l'intensité lumineuse de l'éclairage public dont elle a la compétence sur les cinq communes de son territoire, en fonction des zones et de plages horaires définies.

Malgré l'annonce de nouveaux dispositifs, jeudi 27 octobre par la Première ministre Élisabeth Borne, pour soutenir les entreprises et les collectivités face à la hausse des prix de l'énergie, les mesures de sobriété se renforcent sur le territoire de la Communauté de communes Beaucaire Terre d'Argence. Le président, Juan Martinez, en avait déjà évoqué la nécessité lors de la dernière séance du conseil au mois de septembre, avant d'en préciser les modalités à l'issue du bureau communautaire en date du lundi 24 octobre.

Depuis 2017, la CCBTA a engagé un vaste chantier pour doter l'ensemble du réseau d'éclairage public de la Terre d’Argence de leds, bien moins gourmandes en énergie qu’un éclairage classique. "Nous arrivons à la fin. Entre 2017 et 2021, nous avons avons divisé par trois notre consommation et réduit de plus de moitié le coût pour la collectivité, soit 182 000 € en 2021 contre 430 000 € en 2017", précise Juan Martinez. La facture 2022 sera bien plus salée... Il l'estime, malgré les annonces du Gouvernement, à environ 250 000 €. Alors pour réduire encore la consommation d'électricité, il a été décidé d'abaisser l'intensité lumineuse de l'éclairage public de 50 % le long des voies principales et dans les centres urbains du territoire entre 23h et 5h du matin, et de 70 % sur tous les axes périphériques entre 22h30 à 6h du matin.

Qu'en sera-t-il des illuminations de Noël ?

"Il n'est pas question de plonger tout le monde dans le noir, ni de gâcher les fêtes de fin d'année." Le président de la CCBTA l'assure, les illuminations de Noël seront maintenues en Terre d'Argence. L'installation des luminaires a d'ailleurs déjà débuté à Beaucaire. Toutefois, Juan Martinez recommande aux maires de diminuer la période des illuminations. À Bellegarde, commune dont il est le maire, elle s'étalera du 10 décembre au 15 janvier.

Juan Martinez, président de la communauté de communes Beaucaire Terre d'Argence. (Photo Yannick Pons/Objectif Gard) • Yannick Pons

Enfin, l'intercommunalité prévoit "à moyen terme", l'installation de panneaux photovoltaïques sur le bâtiment du siège de la CCBTA, ceux des services techniques ainsi que sur les cinq équipements inscrits au Plan local d’investissement : le centre Georges Brassens de Fourques, le pôle associatif et culturel Élie Bataille de Bellegarde, la halle des sports de Jonquières-Saint-Vincent, la salle des fêtes La Calade de Valabrègues et bien qu'il ne soit pas encore sorti de terre, le centre des congrès de Beaucaire. "Ce qui permettra aux communes gestionnaires de ces bâtiments de faire des économies", insiste Juan Martinez. Et le même de poursuivre : "Nous allons lancer le marché d'offres et invitons les maires qui souhaitent installer des panneaux solaires sur des équipements communaux à s'y associer."

Une proposition dont le premier édile fourquesien, Gilles Dumas, a pris bonne note. Ce dernier a d'ailleurs demandé un changement de motif dans le cadre du nouveau contrat local d'aménagement de 7 M€ de la CCBTA dans lequel figurait une enveloppe de 800 000 € dédiée à la réhabilitation du mas Saint-Michel en équipement culturel et touristique. Une enveloppe qu'il souhaite finalement consacrer à la rénovation énergétique de certains bâtiments de sa commune.

Stéphanie Marin

Stéphanie Marin

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais