A la une
Publié il y a 7 mois - Mise à jour le 14.04.2022 - stephanie-marin - 3 min  - vu 1151 fois

GARD Impôts 2022 : la campagne de déclaration est lancée avec quelques nouveautés

De gauche à droite : Carole Balacé, responsable de la division en charge de la fiscalité des particuliers et des professionnels, Hervé Pouyanné, directeur du pôle métiers de gestion fiscale et gestion publique et Frédéric Guin, directeur départemental des finances publiques du Gard. (Photo / S.Ma/ObjectifGard)

La campagne de déclaration des revenus est officiellement lancée. L'échéance pour les contribuables qui déclarent en ligne, est fixée au 31 mai 2022, 23h59. Et au 19 mai, toujours à 23h59, pour ceux qui préfèrent la version papier.

Après un premier couac survenu vendredi dernier suite au constat d'écarts dans le pré-remplissage, le service de déclaration en ligne a rouvert le lundi suivant, soit le 11 avril. Seuls les agents des trois fonctions publiques qui ont réalisé des heures supplémentaires en 2021 seraient concernés par cet écart. Cela concerne environ un million de contribuables, soit moins de 2% rapporté à l’ensemble des foyers fiscaux. Ces derniers devront prêter une attention toute particulière aux traitements et salaires qui figurent dans les cases 1AJ / 1BJ et les heures supplémentaires exonérées des cases 1GH / 1HH. "Mais je vous dirais que la vérification est une règle générale", a introduit Frédéric Guin. Comme le veut la tradition, le directeur départemental des finances publiques du Gard, entouré d'Hervé Pouyanné et de Carole Balacé, organisait ce mercredi 13 avril, la conférence de presse pour le lancement de la campagne déclarative.

Une campagne qui concerne dans le Gard quelque 448 000 foyers fiscaux (52% ne sont pas imposables contre 46% au niveau national). 85% ont basculé sur la version numérique et 28%, soit 130 000 foyers fiscaux, sont concernés par la déclaration automatique. Si le trio départemental de la DGFIP insiste sur la "vérification" des données au moment de la déclaration, c'est parce que des oublis ont été constatés par les contribuables après réception de l'avis d'imposition. "Il peut s'agir d'un don fait à une association, par exemple, qui est déductible des impôts", précise Hervé Pouyanné, directeur du pôle métiers de gestion fiscale et gestion publique. La vérification au préalable permet de s'éviter un stress et du temps passé pour rectifier les données. Il peut s'agir également d'un changement de situation, d'adresse, le versement d'une pension alimentaire, etc.

L'ouverture d'une antenne fiscale prévue à Beaucaire en septembre

Pour aider la population dans ce qui peut parfois être une épreuve, Frédéric Guin a mis en exergue lors de cette conférence de presse, l'ensemble des modalités d'accueil dans le Gard. Figure tout en haut de la liste, le numéro national, 0809 401 401 ainsi que la messagerie sécurisée. "Dans ce cas-là, une réponse est apportée en moins de cinq jours", assure Carole Balacé, responsable de la division en charge de la fiscalité des particuliers et des professionnels.

Suivent l'accueil en agence à Nîmes, Bagnols-sur-Cèze, Alès et dans les antennes du Vigan, Saint-Gilles et Uzès. La prise de rendez-vous n'est pas obligatoire, mais encouragée, "car lors des contacts téléphonique nos agents peuvent dans 70 à 80% des cas apporter la réponse à la question demandée." Une autre nouveauté à souligner, l'ouverture d'une antenne fiscale réservée aux particuliers à Beaucaire au mois de septembre. "Ça fait partie de nos opérations menées dans le cadre de notre nouveau réseau de proximité", souligne le directeur départemental des finances publiques du Gard. Enfin, des permanences seront organisées dans les 19 Maisons France Services récemment ouvertes dans le Gard.

Le barème kilométrique revalorisé de 10%

Si "en raison du contexte politique que l'on connaît, ce n'est pas une campagne de grande réforme d'impôt sur le revenu", quelques nouveautés sont tout de même à souligner. D'abord, la revalorisation du barème kilométrique de 10% pour ceux qui font le choix de la déduction des frais réels. "Cette revalorisation exceptionnelle permet de tenir compte de la forte augmentation des prix des carburants supportée par les salariés qui utilisent leur véhicule pour exercer leur activité professionnelle(*)", indique la DGFIP. Un simulateur est disponible en ligne pour faire le calcul et ainsi choisir la déduction la plus avantageuse.

Autre sujet qui a marqué l'actualité en 2020, 2021 et continue encore aujourd'hui : le télétravail. L'administration fiscale reprend les mesures de 2020 en prévoyant des modalités particulières par le biais d'allocations forfaitaires dans la limite de 2,5 € par jour de travail à la maison, soit une exonération de 55 € pour un mois comprenant 22 jours de télétravail, au lieu de 20 en 2021 et donc de 580 € annuel contre 550 € en 2021. Cette campagne s'accompagne également d'un crédit d'impôt pour l'installation d'une borne de recharge de véhicule électrique, de l'avance immédiate de crédit d'impôt pour les personnes ayant recours aux services à domicile et d'une mesure pour lutter contre le non-recours aux bourses scolaires ainsi que, et entre autres, d'un crédit d'impôt pour un premier abonnement à la presse d'information politique et générale.

Stéphanie Marin

*Pour relire l'article d'ObjectifGard à ce sujet : FAIT DU JOUR. Les professionnels de la route font le plein d'inquiétudes.

Stéphanie Marin

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais