Publié il y a 1 an - Mise à jour le 17.09.2022 - thierry-allard - 2 min  - vu 554 fois

GARD RHODANIEN Deux fois plus de navettes gratuites à Bagnols et à Pont-Saint-Esprit

Le dédoublement des navettes urbaines de l'Agglo du Gard rhodanien a été inauguré ce vendredi par les élus et le représentant du délégataire Trans Gard rhodanien (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le dédoublement des navettes urbaines de l'Agglo du Gard rhodanien a été inauguré ce vendredi par les élus et le représentant du délégataire Trans Gard rhodanien (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

L’Agglomération du Gard Rhodanien dédouble son service de navettes urbaines gratuites à Bagnols et à Pont-Saint-Esprit. 

C’est peu dire qu’il y a du nouveau question mobilités dans le Gard rhodanien depuis la fin août. Ainsi, le train de voyageurs est revenu avec la réouverture de la ligne de la rive droite du Rhône par la Région Occitanie. Un événement attendu depuis des lustres, accompagné du dédoublement des navettes urbaines de l'Agglo, et de l’adaptation de leurs horaires pour coller avec ceux du train. 

Des navettes qui rencontrent « un succès important », souligne le président de l’Agglo Jean-Christian Rey, avec 186 000 voyageurs en 2021, 108 000 à Bagnols et 78 000 à Pont-Saint-Esprit. Alors l'Agglo a décidé de passer la seconde, et désormais, la navette habituelle de Bagnols est complétée par une deuxième navette couvrant un parcours Est-Ouest, et à Pont-Saint-Esprit on compte désormais une navette Nord et une navette Sud. 

Un moyen pour l’Agglo de « lutter contre le réchauffement climatique à notre façon, nous émettons chaque année 650 000 tonnes de CO2 sur le territoire, dont 20 % pour les transports », souligne le président. Le dédoublement de ces navettes urbaines gratuites est aussi « important socialement, avec pour but à terme d’arriver à ce que tous les acteurs de ce territoire soient connectés », ajoute Jean-Christian Rey. 

« Ce transport urbain créé du lien et offre un plus à la population qui en avait besoin », se félicite le maire de Bagnols Jean-Yves Chapelet, alors que son homologue de Pont-Saint-Esprit Claire Lapeyronie affirme qu’« essayer les navettes c’est les adopter, et à Pont-Saint-Esprit la navette l’a été tout de suite, c’est un transport fiable et à l’heure. » Et celle qui est aussi conseillère régionale rajoute que les navettes urbaines forment avec le TER « un ensemble cohérent. » 

Il est vrai que « l’arrivée du TER est un élément important dans la restructuration de ces navettes, on ne pouvait pas ne pas s’adapter à cette nouvelle donne », souligne Jérôme Mouret, de Trans Gard Rhodanien, le délégataire de l’Agglo qui rassemble les autocaristes Faure, Auran et Arlaud. Le principe reste le même, avec une navette toutes les trente minutes sur les deux communes.

Et l’Agglo ne compte pas s’arrêter en si bon chemin : « on continue à développer les transports et ce n’est pas fini », lance Jean-Christian Rey, qui compte désormais travailler avec les territoires voisins pour mettre en place l’interopérabilité des transports. Il est aussi question de mieux connecter les villes les plus éloignées de l’Agglo. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Et aussi : 

Les mobilités représentent le deuxième poste de dépenses de l’Agglo, avec 12,3 millions d’euros annuels au budget. On retrouve dans cette somme la part de l’Agglo dans la déviation de l’Ardoise, dans les Pôles d’échanges multimodaux de Bagnols et Pont, le transport scolaire ou encore le soutien aux projets des communes autour du vélo. 

Thierry Allard

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio