A la une
Publié il y a 6 ans - Mise à jour le 05.07.2016 - thierry-allard - 4 min  - vu 374 fois

GARD RHODANIEN Feu vert pour le rachat de l’ancien site Arcelor-Mittal

Hier soir, lors du conseil communautaire (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« C’est une excellente opération » : le président de l’agglo du Gard Rhodanien Jean-Christian Rey n’a pas caché sa satisfaction au moment de voter une convention sur le rachat de l’ancien site d’Arcelor-Mittal, à l’Ardoise, hier soir lors du conseil communautaire à Bagnols.

Une convention avec l’Etablissement public foncier Languedoc-Roussillon (EPF LR) qui va permettre à l’agglo de « faire une opération blanche », affirme le président.

« Ça ne coûtera rien, l’EPF LR fait l’avance »

En résumé : l’EPF LR va acheter les terrains concernés (68 hectares) pour 1,9 million d’euros (1,5 million auxquels s’ajoutent les frais de notaires et les taxes) à Arcelor-Mittal, et l’agglo du Gard Rhodanien s’engage à les lui racheter dans un délai de cinq ans, si elle ne les a pas vendus d’ici là. « Ça ne coûtera rien, l’EPF LR fait l’avance » résume Jean-Christian Rey qui l’affirme : « on a des demandes » d’entreprises souhaitant y élire domicile.

« Et le coût de la dépollution et de la protection contre le risque d’inondation ? » demandera le conseiller Bagnolais Christian Roux. « Si on réalise ce qui était prévu, les études disent qu’il n’y a pas besoin de dépolluer » répondra le président, quand son vice-président Bernard Pasquale affirmera que concernant le risque inondation, « nous avons l’autorisation de construire autant que ce qu’il y avait avant, soit 84 000 mètres carrés de plancher bâti. » Remise sur la table plus tard par le conseiller LR de Laudun-l’Ardoise Yves Cazorla, la question de la dépollution sera de nouveau abordée par Jean-Christian Rey : « si on n’avait pas eu les garanties, on n’aurait pas racheté. »

« Arcelor-Mittal s’en sort très bien »

Si la pertinence du projet et la réindustrialisation du site a fait consensus, des voix se sont toutefois élevées. Ainsi, le maire de Saint-Nazaire Gérald Missour trouve que « le groupe Arcelor-Mittal s’en sort très bien, beaucoup de familles ont été touchées de plein fouet par la politique d’Arcelor-Mittal (référence à la fermeture du site en 2004, ndlr), et là le deuxième effet Kiss Cool est qu’Arcelor-Mittal va à nouveau gagner de l’argent sur ce site. » Un avis partagé par l’élu LR de Laudun-l’Ardoise Yves Cazorla et par le communiste spiripontain Jean-Marie Daver.

« On est sur du développement économique, une chance historique de récupérer ce terrain et de pouvoir y faire des choses, a répondu Jean-Christian Rey. On a levé toutes les contraintes, ça a été des années de travail. » Le président estimera également que « 68 hectares rachetés 1,5 million, je ne suis pas sûr qu’on trouve beaucoup de terrains à ce prix là. Alors soit on se lamente, soit on fait des actions pour donner une seconde vie à ce site qui a un potentiel quasi-unique pour la région. » Il sera rejoint par son adjointe bagnolaise et conseillère régionale Catherine Eysseric, pour qui « c’est un dossier exemplaire et une chance unique de créer du développement économique et de l’emploi. »

Quant à la question du calendrier posée par la conseillère bagnolaise Claudine Prat, « nous avons un comité de site vendredi qui doit entériner le calendrier », répondra le président. Reste à fixer la gouvernance de la future ZAC, à lancer les appels à projets… « Le début des travaux des entreprises privées est prévu pour début 2018 », précisera Jean-Christian Rey. La délibération sera votée à l’unanimité, moins l’abstention d’Alexandre Pissas.

Et aussi :

Pas assez ou pas du tout, les subventions font débat : la vice-présidente Claire Lapeyronie a présenté les associations subventionnées dans la catégorie culture et patrimoine. 9 600 euros ont ainsi été dispatchés, non sans débats. Ainsi, le tresquois Alexandre Pissas a regretté que la subvention pour la Castellerie, qui organise le Festival de Tresques, passe de 800 à 400 euros. « Je comprends que le budget est passé de 20 000 euros à 14 100 euros (pour la commission culture et patrimoine de l’agglo, ndlr), mais une réduction de 50 %, c’est un peu exagéré. » « Certes la ligne budgétaire a baissé, mais les membres de la commission étudient les projets, et les subventions ne sont pas automatiques », lui a répondu Claire Lapeyronie. Pas automatiques non plus quand on organise un événement caritatif : ainsi, le stéphanois Didier Bonneaud, membre de l’association Spirit Bridge Riders qui organise l’American Bike à Pont-Saint-Esprit au profit de la maladie d’Alzheimer, l’a souligné : « je ne trouve pas l’American Bike, il sera aidé en communication, mais pas en termes de subventions. » La délibération sera adoptée avec les abstentions de Didier Bonneaud et Maria Seube.

Des travaux bien subventionnés pour le RAM de Bagnols : le bâtiment de la descente des Perrières acquis fin 2015 par l’agglo va avoir besoin de travaux pour y accueillir le Relais assistantes maternelles de l’agglo. Pour les financer, le conseil d’agglo a voté à l’unanimité la demande d’une subvention à la CAF du Gard de 37 400 euros, pour un montant total de travaux de 46 755 euros. « Des subventions à 80 %, ce n’est pas tous les jours », s’est félicité le président.

TER, l’agglo dans le wagon : le conseil communautaire à voté à l’unanimité la motion prônant la réouverture de la ligne TER de la rive droite (la même que samedi en conseil municipal de Bagnols), à quatre jours de la réunion des états généraux du rail organisée vendredi à 18 heures au centre culturel.

L’hommage : le conseil communautaire a respecté une minute de silence en mémoire du président de l’association Office de tourisme du Gard Rhodanien Albert Claude, récemment décédé. « Il a toujours été un bénévole assidu et a beaucoup donné de son temps pour cette association, a salué Jean-Christian Rey. Toutes nos condoléances à sa famille et à ses proches. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais