Publié il y a 5 ans - Mise à jour le 12.01.2019 - boris-de-la-cruz - 1 min  - vu 7692 fois

GILETS JAUNES Actes de vandalisme ce soir : le préfet appelle à éviter "absolument" le centre-ville de Nîmes

Neuf banques visées par du vandalisme et des dégradations, incendie au centre des impôts et les forces de l'ordre en ordre de bataille ce soir dans les rues de Nîmes.
Quelques interpellations à Nîmes ce samedi Photo Norman Jardin).

Neuf banques dégradées ou vandalisées ce samedi soir à 18h45 dans le centre de Nîmes, le centre des impôts visé par un incendie. Quatre policiers et gendarmes sont légèrement blessés. La manifestation des gilets jaunes dérape à Nîmes et elle n'est pas terminée. De vives tensions éclatent entre forces de l'ordre et manifestants.

En milieu d'après-midi, la situation était redevenue plus calme dans le centre-ville de Nîmes, alors que depuis 14h, les forces de l'ordre étaient opposées à une cinquantaine d'individus déterminés à en découdre avec la police et la gendarmerie. Au plus fort de la manifestation des gilets jaunes il y avait près de 1 000 personnes.

Mais ce samedi soir, depuis 17h30 des banques ont été saccagées et dégradées notamment sur le boulevard Victor Hugo. Le centre des impôts est actuellement visé par un incendie. Neuf établissements bancaires auraient été pris pour cible. La situation est très compliquée dans le centre-ville de Nîmes et le préfet vient de demander, ce soir à 18h30 d'éviter "absolument" le secteur pour la sécurité des automobilistes et piétons. Une dizaine d'interpellations a été effectuée.

Boris De la Cruz

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio