A la une
Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 24.01.2019 - thierry-allard - 3 min  - vu 403 fois

GRAND AVIGNON Jean-Marc Roubaud : « 2019 verra le fruit des actions engagées »

Lors de la cérémonie de vœux du Grand Avignon, mercredi soir à l'opéra Confluence (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Un joli spectacle en préambule, un bilan mais peu d’annonces : la cérémonie de voeux de l’Agglo du Grand Avignon se tenait hier soir à l’opéra Confluence, à Avignon.

Quitte à faire ses vœux dans une salle de spectacle, le Grand Avignon a décidé d’en proposer un, de spectacle, au début de cette cérémonie. Le ballet de l’Opéra du Grand Avignon a ainsi joliment dansé sur du Mendelssohn devant un public nombreux. De quoi annoncer un pas de deux entre le président du Grand Avignon, Jean-Marc Roubaud, et le maire d’Avignon, Cécile Helle, dont les relations sont difficiles ? Raté : si l’élue est passée avant le début de la cérémonie saluer le président, elle s’est rapidement éclipsée. « Elle avait une cérémonie de vœux au même moment. Elle ne l’a pas fait exprès, rassurez-vous », déclarera Jean-Marc Roubaud au micro. L’absence de Cécile Helle a laissé l’image sur la scène d’un exécutif intercommunal exclusivement masculin.

Lors de la cérémonie de vœux du Grand Avignon, mercredi soir à l'opéra Confluence (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

2019 démarre sur les mêmes bases que 2018, donc. D’ailleurs, il ne faudra pas s’attendre à de grands bouleversements pour cette dernière année complète du mandat de l’équipe annuelle. Le ton du discours de Jean-Marc Roubaud, qui parlera des vœux comme d’un « point d’étape », le confirmera. Après un paragraphe traditionnel où le président estimera que « le débat est nécessaire mais rien ne peut justifier la violence », puis sur les « quarante ans d’impuissance politique » dans « un pays champion du monde de la fiscalité et de la dépense publique », Jean-Marc Roubaud affirmera que « depuis 2014 nous avons fait beaucoup de chemin. »

« Le Grand Avignon bouge, il est mobilisé »

Il rappellera ainsi notamment l’intégration de nouvelles compétences, comme le tourisme ou GEMAPI (*) et l’intégration de nouvelles communes, toutes gardoises, en estimant au passage que « ce serait bien que des communes de Vaucluse nous rejoignent aussi. » Évoquant la « qualité de vie » du Grand Avignon, le président parlera ensuite des « montagnes à déplacer : celles du pessimisme, de la peur, du doute et de l’immobilisme » pour mieux dire que « nous sommes en situation de combattre ces réalités. »

Toujours côté bilan, Jean-Marc Roubaud évoquera les deux Marianne d’Or reçues par l’Agglo et les prix et classements obtenus pour conclure que « le Grand Avignon bouge, il est mobilisé. » Le président abordera ensuite le plus gros projet du mandat, le tramway, qui « métamorphose la ville, l’effet urbanistique du tramway est une réalité. » Et ce sans avoir essoré les finances du Grand Avignon, affirme l’élu : « Je voudrais tordre le cou à une rumeur qui voudrait que le tramway a mobilisé tous nos moyens. C’est un mensonge. Nos citoyens n’attendent pas des chicayas, mais des résultats. » Et Jean-Marc Roubaud de dégainer des chiffres pour appuyer ses propos : « En 2001, le Grand Avignon investissait 15 millions d’euros par an, en 2018 70 millions. »

Lors de la cérémonie de vœux du Grand Avignon, mercredi soir à l'opéra Confluence (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Il n’en reste pas moins que « 2019 verra le fruit des actions engagées. Il ne faut pas perdre de vue nos objectifs », lancera-t-il. Reprenant sur le tram’ et plus largement les transports, il rappellera que « cette année nous inaugurerons 5,2 kilomètres de ligne, 25,5 kilomètres de bus à haute fréquence et 100 Vélopop’ de plus et dix nouvelles stations. »

Reste un gros projet qui débordera largement du mandat actuel, le nouveau quartier Avignon Confluence, sur lequel Jean-Marc Roubaud a brièvement affirmé que « les opérations sont enfin lancées » et que le premier permis de construire, « pour une grande administration, a été délivré. » Idem pour la ZAC du Plan, à Entraigues, pour laquelle les appels d’offres sont lancés.

Le tramway se poursuivra également après 2020, avec l’extension jusqu’à la ligne Piôt, comme le rappellera Jean-Marc Roubaud avant de glisser quelques secondes vers la Liaison est-ouest, Arlésienne par excellence. « Nous sommes mobilisés ensemble pour que ce projet devienne une réalité et désengorge la rocade », affirmera-t-il, sans plus de précisions. La rocade, il en sera également question dans le cadre du renouvellement urbain, dont la convention a été signée la semaine dernière avec le gouvernement et qui prévoit d’injecter 115 millions d’euros pour requalifier la rocade jusqu’à Saint-Chamand.

Après un rapide passage sur la culture et notamment les travaux de l’opéra qui se poursuivent, Jean-Marc Roubaud se dira « déterminé et enthousiaste », puis en s’adressant à l’assistance affirmera être « à votre service pour préparer un avenir toujours meilleur. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

* La gestion des milieux aquatiques et et la prévention des inondations.

Thierry Allard

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais