A la une
Publié il y a 6 ans - Mise à jour le 15.06.2016 - tony-duret - 1 min  - vu 358 fois

JUSTICE L’agresseur de Chloé écope de la réclusion criminelle à perpétuité

Kamel Bousselat lors du dernier jour du procès. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Troisième et dernier jour du procès de Kamel Bousselat, jugé devant la cour d’assises du Gard pour l’enlèvement, la séquestration et les viols sur Chloé (relire les faits). Ce matin, l’accusé a été invité à prendre la parole une dernière fois avant que la cour ne se retire pour délibérer. Kamel Bousselat a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité assortie d’une peine de sûreté de 20 ans.

En ce dernier jour de procès, la salle d’audience s’est légèrement vidée, comme si le sort réservé à Kamel Bousselat ne faisait guère de doute. C’est maintenant à lui de jouer sa dernière carte avant le délibéré de la cour. Il s’approche du micro :

-          Je tiens avant tout à présenter mes excuses à la famille Rodriguez et à Chloé surtout. J’accepterai la peine qui me sera infligée parce que je la mérite. J’assume toutes les conséquences et je regrette. Je tiens aussi à m’excuser auprès de ma famille (dans la salle, sa mère fond en larmes, NDLR), de les avoir déçus. Je les ai trahis. Je tiens aussi à remercier la cour. J’ai eu tort, je regrette.

Au terme d’un délibéré de trois heures, la présidente Geneviève Perrin a rendu le verdict : la réclusion criminelle à perpétuité assortie d’une peine de sûreté de 20 ans.

Relire nos précédents articles consacrés au procès

1er jour d'audience : Chloé debout face à son kidnappeur

2ème jour d'audience : Chloé : "Je me battrai pour qu'il ne sorte pas" // La peine maximale demandée

Tony Duret

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais