A la une
Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 04.10.2022 - norman-jardin - 3 min  - vu 1325 fois

LA MINUTE SPORT L'actualité sportive de ce mardi 4 octobre

Benoit Poulain et Kelyan Guessoum devraient être dans le groupe samedi à Quevilly-Rouen (photo Norman Jardin)

Les Nîmois se sont entraînés dans des petits espaces (photo Norman Jardin)

Comme chaque jour du lundi au vendredi, découvrez l’essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos. 

Nîmes Olympique

Les Nîmois ont tiré sur la corde (photo Norman Jardin)

Le retour de l’abondance. Rarement le groupe nîmois a été aussi étoffé cette saison avec pas moins de 25 joueurs dont l’attaquant réserviste Adil Ben Achour (qui jouera un match amical avec la réserve demain à Martigues). Il ne manquait que trois éléments lors de la séance d’entraînement de ce matin. Maël Durand de Gevigney, qui souffre d’une entorse à la cheville mais aussi les blessés de longue date, Nicolas Benezet et Yassine Benrahou. De son côté, Mahamadou Doucouré, qui a joué dimanche avec la réserve du NO (défaite à domicile face à Vendargues 0-1), s’est contenté de trottiner. Les covidés de la semaine dernière sont tous revenus ainsi que Scotty Sadzoute et Benoit Poulain, qui peaufine sa réathlétisation depuis plusieurs jours, devrait être dans le groupe qui jouera à Quevilly-Rouen samedi. « Si tout va bien nous devrons faire un choix pour choisir les 18 joueurs », s’est félicité Nicolas Usaï, le coach nîmois, qui n’a pas trop eu ce luxe ces derniers temps.

Ilian Boudache, Rayan Nasraoui et Pablo Pagis n'ont pas ménagé leurs efforts (photo Norman Jardin)

Dans des petits espaces. À quatre jours d’aller affronter Quevilly-Rouen (samedi à 19h), pour le compte de la 11e journée de Ligue 2, les Nîmois poursuivent leur préparation. Ce matin, ils ont travaillé les passes courtes avec de la rapidité dans les enchaînements. Avec des nombreux changements de rythme, les Crocodiles ont évolué dans des petits périmètres. « L’idée, c’est de travailler dans des espaces réduits le mardi avant d’élargir le mercredi », expliquait Nicolas Usaï. Le technicien est revenu sur la situation sportive de son équipe (19e de Ligue 2) : « Il ne faut pas se cacher, nous sommes dans le dur et dans ce genre de situation il faut faire preuve de caractère pour faire tourner la pièce du bon côté ». Dans cet optique, l’entraîneur compte sur les plus expérimentés du groupe pour guider les plus jeunes.

Pascal Carrot n'a pas oublié ses années nîmoises (photo Norman Jardin)

Un ancien en visite. Il n’a joué à Nîmes Olympique que lors de la saison 1985/1986, mais il reste très marqué par son passage dans le Gard. Pascal Carrot (62 ans) était ce matin au centre d’entraînement de La Bastide. Cette visite a ravivé quelques souvenirs chez l’attaquant originaire de Firminy, qui ne peut pas résister à taper dans un ballon quant il y en a un à proximité. « À mon époque, on s’entrainait aux Courbiers », se souvient celui qui est passé aussi par l'AS Saint-Étienne. « Quand j’étais enfant, mon rêve était de jouer à Nîmes et à l’ASSE », son rêve s’est ainsi réalisé. Pascal Carrot a d’autres liens avec le Gard puisqu’il a été joueur-entraîneur à Bagnols-sur-Cèze. « À l’époque où nous avions été éliminés par l'AS Monaco en Coupe de France » et il a été pendant quelques années consultant pour TV Sud où il commentait des matchs du Nîmes Olympique. Bientôt, à la retraite, l’ancien Crocodile, qui a côtoyé les Nygaard, Morisseau, Perez et bien d’autres, garde toujours un œil sur l’actualité des Verts mais aussi des Rouges.

HBGR

Nouvelle défaite. Dimanche après-midi, le HBGR (Handball club Bagnols Gard rhodanien) recevait le Gazelec d'Ajaccio sur le parquet des Eyrieux pour la cinquième journée de National 1. Malheureusement, les rouges et noirs ont une nouvelle fois perdu à domicile face aux Corses qui ont repris l'avantage en deuxième mi-temps. Ils s'inclinent 29-34 et signent une quatrième défaite cette saison qui les placent dans la position peu enviable de lanterne rouge. Dimanche pour le compte de la sixième journée, les Gardois se déplaceront à Pau pour affronter Billère, actuellement septième.

Norman Jardin et Marie Meunier

Norman Jardin

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais