A la une
Publié il y a 8 mois - Mise à jour le 09.03.2022 - norman-jardin - 3 min  - vu 1112 fois

LA MINUTE SPORT L'actualité sportive de ce mercredi 9 mars

Martinez est resté au repos ce matin (Photo Anthony Maurin). - Anthony MAURIN

Sidy Sarr, en délicatesse avec une cheville est resté aux soins ce mecredi (Photo Anthony Maurin). • Anthony MAURIN

Comme chaque jour du lundi au vendredi, découvrez l’essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos. 

Nîmes Olympique

Martinez et Sarr aux soins. Ils étaient 23 joueurs à participer à la séance d’entraînement de ce matin à La Bastide. Une matinée placée sous le signe de l’intensité, des tactiques et des attaques placées à 8 contre 6. Le groupe n’était toutefois pas complet puisque six éléments manquaient à l’appel. Parmi les absents, il y avait Anthony Briançon, toujours en phase de réathlétisation, Enzo Philibert, en phase de reprise, Mahamadou Doucouré, victime d’une petite déchirure à un mollet et Lucas Dias, qui reprend progressivement la course. L’infirmerie accueillait également le capitaine Pablo Martinez, laissé au repos à cause d’une légère pointe aux adducteurs et Sidy Sarr touché à une cheville samedi avec la réserve en N3 (victoire 2-1 face au Stade Beaucairois). Pour ces deux derniers cités, leur disponibilité pour le match de samedi au Havre (19h) n’est pas encore remise en cause. Le groupe nîmois était ce matin renforcé par les jeunes anciens lyonnais Pierre Rothacher (18 ans) et Arthur Pontet (20 ans) et l'ancien Croco Nicolas Benezet.

Pour Nicolas Usaï, le maintien de Nîmes Olympique n'est pas encore assuré (Photo Anthony Maurin). • Anthony MAURIN

Guardiola inspire Usaï. L’entraîneur du Nîmes Olympique est focalisé sur la mission qui lui a été allouée : maintenir son équipe en Ligue 2. Avec 13 points gagnés en 8 rencontres, le technicien est très bien parti pour atteindre son objectif. Le NO est aujourd’hui huitième de la L2 avec 36 points, c’est à dire huit de mieux que Grenoble le barragiste, le tout à onze journées de la fin du championnat. Si l’ambiance n’est pas à l’inquiétude, Nicolas Usaï se concentre sur le maintien et la barre symbolique des quarante points. « J’ai lu une interview de Pep Guardiola qui a gagné son huitième de finale aller de ligue des champions 5-0 à Lisbonne, mais qui pour le retour de ce soir estime que rien n’est joué » a expliqué l’entraîneur nîmois qui travaille pour expliquer à ses joueurs qu’en football rien n’est jamais gagné tant que la partie n’est pas terminée. Conclusion si le Sporting de Lisbonne s’impose 6-0 à Manchester City, le coach du NO s’en servira pour atteindre l’objectif du maintien.

USAM

Battus à Lisbonne, Mickaël Guigou et les Nîmois joueront en Slovénie en huitième de finale (photo Anthony Maurin) • Anthony MAURIN

Direction la Slovénie. Bien que battus hier au Sporting Lisbonne (32-30), les Nîmois étaient assurés de terminer en tête de leur groupe donc le revers en terre lusitanienne n’entraîne aucune conséquence. L’enjeu de la soirée était de connaitre le futur adversaire de l’USAM en huitième de finale de la ligue européenne. Alors que l’on pouvait s’attendre à affronter les Espagnols de Logrono La Rioja, c'est finalement le RK Gorenje Velenje qui sera opposé à la Green team. Les Slovènes reviennent de très loin dans cette compétition puisque, presque condamnés, ils ont remporté leurs trois derniers matchs de poule à chaque fois d’un but et ils arrachent la quatrième place du groupe C. Pour la première fois de son histoire, Nîmes ira jouer en Slovénie le 29 mars pour le match aller avant le retour le 5 avril au Parnasse. Si l’on regarde plus loin dans la compétition, en cas de qualification, l’USAM affrontera en quart de finale le vainqueur de Toulouse – Benfica. Rencontrer les Lisboètes en Coupe d’Europe rappellerait des sacrés souvenirs aux plus anciens supporters nîmois qui se souviendront certainement de ce fameux USAM – Benfica joué en huitième de finale de la Coupe des Champions dans les arènes de Nîmes. Une rencontre restée dans les mémoires 32 ans après.

RCN

Dimanche, les Nîmois seront soutenus par 400 militaires (photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Bien armé pour le choc. À l’occasion de la 19e journée de première division fédérale, le Rugby Club Nîmois accueille le Sporting Club de Pamiers ce dimanche à15h30 au stade Nicolas-Kaufmann. Ce rendez-vous constitue le choc du week-end puisqu’il opposera le premier (RCN) au second (Pamiers). Leader avec six points d’avance sur les Ariègeois, les Nîmois auront l’opportunité de s’octroyer une avance rédhibitoire en cas de victoire. Les Gardois pourront compter sur le soutien de plus de 400 militaires venus de la 6e brigade légère blindée, le 530e régiment du train et de 2e régiment étranger d’infanterie. Dès le matin, une journée de sensibilisation à la défense nationale sera mise en place et les militaires pourront y présenter leur métier. Ils participeront également à un tournoi de rugby à VII. C’est le Général Éric Ozanne qui donnera le coup d’envoi du choc Nîmes – Pamiers et enfin en tribune, l’ambiance sera assurée par la fanfare du 503e régiment de train basé à Garons.

Norman Jardin

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais