A la une
Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 07.10.2022 - corentin-corger - 3 min  - vu 837 fois

LA MINUTE SPORT L'actualité sportive de ce vendredi 7 octobre

Seulement trois absents au NO pour le déplacement à Quevilly (Photo Yannick Pons) - Yannick Pons

Comme chaque jour du lundi au vendredi, découvrez l’essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos. 

Nîmes Olympique

Delpech en réserve. Pour le déplacement du Nîmes Olympique demain à 19h à Quevilly-Rouen (11ème journée de Ligue 2), Nicolas Usaï retrouve des forces vives en défense. Sadzoute, Ueda, Guessoum et Poulain sont de retour. Le capitaine qui revient juste de blessure n'est pas sûr de débuter. Avec ces retours, le staff a dû faire des choix. Nazih, Doucouré, Boudache, Nasraoui, Zampa et Delpech ont été laissés à disposition de l'équipe réserve qui a disputé un match amical, ce vendredi matin à la Bastide, contre Sète (N2). Le gardien Malafosse avait lui joué mercredi contre Martigues donc il s'est entraîné avec les pros ce matin. Pour cette rencontre en Normandie, les Crocos sont donc privés de trois joueurs : De Gevigney, Benezet, qui a passé deux jours dans un centre à Montpellier "pour se débarrasser de ses douleurs à la cheville" et Benrahou, qui passera encore la semaine prochaine dans un centre de rééducation à Bordeaux. Les Girondins qui viendront le samedi 5 novembre à 15h à Nîmes pour le dernier match de l'histoire du stade des Costières. À Quevilly, les Crocos ont pour mission de stopper la série de cinq matches sans victoire en remportant leur premier match à l'extérieur de la saison pour sortir de la zone rouge. "Il ne faut surtout pas se mettre dans une position de victime mais agir", a ordonné Nicolas Usaï avant cette partie.

Le groupe retenu : Dias, Maraval - Burner, Djiga, Guessoum, Poulain, Sadzoute, Ueda, Vargas - Fomba, Labonne, N'Guessan, Thomasen, Saïd - Pagis, Koné, Omarsson, Tchokounté. 

La compo probable : Maraval - Vargas, Guessoum, Djiga, Burner - Vargas, Fomba (cap.), N'Guessan, Saïd - Pagis, Tchokounté. 

Retrouvez ci-dessous le classement et les rencontres de cette 11ème journée. Ce match entre Quevilly et Nîmes est à retrouver en direct commenté ce samedi dès 18 heures sur le site Objectif Gard : 

Rugby Club Nîmois

Les Nîmois disputent leur troisième match à domicile en quatre journées (Photo Yannick Pons) • Yannick Pons

Sabbia titulaire. Samedi à 19h30 au stade Kaufmann, le RCN tentera de décrocher une quatrième victoire en autant de journées dans ce championnat de Nationale 2. Face à Graulhet, huitième avec une seule victoire au compteur, les Nîmois sont en bonne position pour poursuivre leur excellent début de saison et faire le plein de points. Pour cette rencontre, le manager Guillaume Aguilar, en interview ce matin sur Objectif Gard, a décidé de titulariser Nathan Sabbia au poste de demi d'ouverture pour la première fois de la saison. Le joueur de 21 ans est arrivé cet été dans le Gard en provenance d'Aurillac, champion de France chez les Espoirs la saison dernière. Victime d'un KO face à Narbonne en match amical lors de l'intersaison, Mathias Fages est de retour au poste de trois-quarts centre après avoir joué avec les Espoirs la semaine passé. Et puis sur le banc, l'expérimenté Romain Darmon, qui entame sa septième saison au club, revient de blessure après s'être fait opérer du ménisque en juillet.

XV de départ nîmois : Duprat, Phalip, Barbet - Vernier, Gonzalez - Barnerias (c), Cuny, Sparano - Phillips, Sabbia - Bonnet, T.Roche, Robbe, Fages - Roche. Remplaçants : Marra, Nouri, Gély, Llabres, Chastaing, Darmon, Guillimin, Tsiklauri. 

Judo

Boukli, la désillusion. Alors qu'elle fondait plein d'espoir en termes de médaille aux Championnats du monde de Tachkent (Ouzbékistan), la judokate d'Aramon Shirine Boukli a été éliminée dès les 8es de finale, hier. Tête de série, elle est entrée en lice en 16es et a battu la Belge Salens. Mais au tour suivant, la double championne d'Europe (2020, 2022) s'est faite surprendre par la Kazakhstanaise Abiba Abuzhakynova sur waza-ari. Une véritable désillusion pour la Gardoise, très déçue après cet échec au micro de la Chaîne L'Équipe : "Je suis dégoûtée, j'ai l'impression que ce n'est pas réel. Je n'ai pas fait le taf. Faire un podium et même gagner, c'était clairement possible." Un couac dans sa progression mais Shirine ne perd pas de vue son objectif principal, les Jeux de 2024 à Paris, "aujourd'hui je sais ce que je veux : être championne olympique. J'ai la rage en moi, je sais que j'ai la possibilité de le devenir. Il faudra être prête ce jour-là car c'est le graal et l'objectif d'une vie."

Corentin Corger

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais