A la une
Publié il y a 11 mois - Mise à jour le 03.01.2022 - corentin-migoule - 3 min  - vu 644 fois

L'ANNÉE 2021 VUE PAR... Léa Boyer : "Je pense que Valérie Pécresse fera des choix audacieux"

Léa Boyer, élue de la ville d'Alès (Photo : SV)

En cette période de fêtes de fin d'année, Objectif Gard propose aux personnalités politiques de livrer leur regard sur l'année écoulée et de se projeter sur celle à venir. Aujourd’hui, c'est la conseillère départementale du canton d'Alès 1, Léa Boyer, qui se prête à l'exercice.

Objectif Gard : Quel a été votre meilleur souvenir de 2021 ?

Léa Boyer : Le plus marquant c'est ma première séance au Département, le 1er juillet dernier, quelques jours après mon élection. J'étais la plus jeune de l'assemblée et je me suis retrouvée à faire l'appel. Tout mon engagement au cours des cinq dernières années est devenu concret à cet instant. L'accueil a été excellent. Mais c'est le début, ce n'est pas une fin en soi.

Et le pire ?

On a quand même retrouvé le corps de Lucas Tronche (lire ici). Je me dis que l'année 2021 a été une grosse étape pour ses parents qui restent malgré tout encore sans réponse. Je ne suis pas encore maman, mais je me mets à leur place et quand tu perds un enfant sans savoir ce qu'il s'est passé, comment faire son deuil et comment continuer à vivre sereinement ? C'était un événement très triste qui mettait fin à l'espoir de le retrouver vivant.

Qui a été selon vous la personnalité de l'année ?

Sans hésiter Joséphine Baker qui est entrée au Panthéon ! Sa personnalité résonne encore aujourd'hui à l'heure où la femme est en train de s'affirmer. Son engagement pour la France fait écho en moi. J'espère que c'est un événement dont on a parlé dans les écoles car ça peut inspirer la jeunesse.

Qui sera celle de 2022 et pourquoi ?

Valérie Pécresse forcément ! Je crois en notre famille politique (Les Républicains, Ndlr) et au fait qu'on lui donnera tous les moyens pour accéder à l'Élysée. Je pense qu'elle sera courageuse et fera des choix audacieux. J'espère que son élection sera le début d'une nouvelle ère pour la politique française. Par le fait que c'est une femme d'abord, mais aussi parce qu'elle incarne un projet qui, selon moi, permettra à la France de rayonner. Même si je soutenais initialement Michel Barnier avant le Congrès LR, on était tous d'accord sur les règles du jeu. Dix jours après son investiture, elle a réuni tous les cadres du parti ainsi que les candidats aux législatives. J'ai découvert une autre femme. En quelques jours, elle a endossé le costume de la candidate à la présidence de la République.

Votre pronostic pour la présidentielle tombe donc sous le sens...

Évidemment, je vois Valérie Pécresse l'emporter. Idéalement au terme d'un second tour face à Emmanuel Macron. Les sondages ont prouvé que c'était possible. Je rencontre beaucoup de femmes qui ont été touchées par le choix de notre famille politique d'avoir investi une femme. À l'heure où beaucoup de gens ne vont plus voter, ça peut donner envie à certaines d'y aller.

Et pour les législatives sur votre circonscription ?

Je ne fais pas de pronostic. Que ce soit Max Roustan sur la 4e ou moi sur la 5e circonscription, je sais qu'on défendra un projet et des convictions. Après ce sont les citoyens qui choisiront. J'espère simplement que ce n'est pas l'abstention qui décidera. D'ailleurs, j'espère que la jeunesse va se mobiliser. Car c'est aussi leur avenir qui est en jeu. Je suis membre de plusieurs associations où je côtoie des personnes plus matures. Au final je travaille un peu avec toutes les générations et je me nourris autant de l'expérience des plus âgés que de la vision des plus jeunes.

Propos recueillis par Corentin Migoule

Corentin Migoule

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais