Publié il y a 5 ans - Mise à jour le 26.06.2018 - abdel-samari - 2 min  - vu 826 fois

LE 7H50 d'Olivier Jalaguier : "ID'Halles est le nouveau magazine du centre-ville"

Olivier Jalaguier, directeur de la publication du nouveau magazine des halles de Nîmes (Photo : AS/Objectif Gard)

Les halles de Nîmes ont lancé ce week-end le premier numéro du magazine, ID'Halles. Porté par Olivier Jalaguier, directeur de l'agence Nîmoise Terraluna. Il est l'invité du 7h50 pour nous le présenter.

Objectif Gard : Pourquoi un magazine sur les halles de Nîmes ?

Olivier Jalaguier : C'est un hommage au journaliste Christophe Donnet qui a été à la tête du Journal des halles pendant de très nombreuses années. J'aimais bien ce qu'il faisait. Aujourd'hui, c'est devenu, selon moi, un journal avant tout publicitaire. Nous avons même des commerçants extérieurs à la ville de Nîmes qui communiquent dans ce journal. Ce n'est pas logique. Il faut absolument que notre nouveau magazine ait vocation à faire rayonner le cœur de ville Nîmois.

Qu'est-ce que les lecteurs vont retrouver à l'intérieur ?

J'ai essayé de trouver un modèle économique composé de 40% de publicité et 60% de rédactionnel. Nous y sommes parvenus. Il y a donc une majorité de place consacrée à la vie des halles de Nîmes. Mais pas seulement... Il sera ouvert aussi aux commerçants du centre-ville. On va retrouver des portraits de gérants de commerces, d'étaliers, des bons plans conso et services, des zooms sur des consommateurs, les nouveautés. La vie du centre-ville, en somme.

Combien de numéros sont prévus et à quelle périodicité ?

Six numéros sont prévus chaque année. Tous gratuits et distribués à 15 000 exemplaires tous les samedis et dimanches matin aux clients des halles avec une distribution en boite aux lettres pour les résidents du centre. On déposera également des numéros chez les commerçants et les cabinets médicaux. Notre volonté, vous l'avez compris, est de disposer d'un outil qui parle vraiment de ce magnifique centre-ville nîmois et pas seulement de l'aspect business.

Propos recueillis par Abdel Samari

Abdel Samari

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio