A la une
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 25.12.2017 - philippe-gavillet-de-peney - 2 min  - vu 1434 fois

NÎMES Le réveillon du coeur et de la solidarité rassemble près de cinq cents personnes

Dimanche soir, dans la salle des Costières qui jouxte le stade, des anonymes se sont retrouvés autour d'un repas de Noël en musique...

Ce réveillon aux Costières a rassemblé près de 500 convives (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Unique. Un réveillon de Noël œcuménique... Ils viennent de tous les horizons, culturels, religieux ou sociaux. Ce sont pour la plupart des laissés pour compte d'une société individualiste et égoïste qui préfère détourner le regard plutôt que de croiser le leur...

Jean-Louis Poujol et Freddy Soriano : deux hommes mais une même idée du partage... (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Dimanche soir, grâce à l'action entreprise il y a 25 ans par  la pastorale protestante de Nîmes et relayée depuis par 150 bénévoles, ces enfants et ces familles ont pu partager pour un soir un bon repas et la chaleur des échanges humains... "Au début, on avait commencé sous un chapiteau", se souvient Jean-Louis Poujol, qui, avec une poignée de volontaires, est à l'initiative de l'événement. "Cette année là, il y avait environ une centaine d'invités. Chaque année, il y a environ 15% des convives qui reviennent d'une année sur l'autre. Parfois, c'est au sein de l'organisation, en tant que bénévoles ! D'autres viennent là pour la première fois. Tout le monde est admis et on ne demande aucun justificatif de ressources ou de motivation."

Le bonheur simple d'une soirée de Noël partagée... (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard))

Le temps d'une soirée, José est de ceux qui sont venus pour trouver un peu de réconfort, de chaleur humaine et pour pouvoir échanger : "Je ne connaissais pas. C'est un ami qui m'a expliqué. C'est super bien. Il y a une bonne ambiance et les gens sont gentils et dévoués. Le repas est délicieux !"

Reconnaissables à leur foulard de couleur, les bénévoles étaient sur pont (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Mais il faut du monde pour faire tourner la boutique éphémère et ne pas paralyser la longue noria des serveurs occasionnels qui passent et repassent les plats... "Les bénévoles s'inscrivent sur une liste et nous les dispatchons après sur les postes en regard de leurs compétences : sécurité, enfants, service, cuisine...", enchaîne Freddy Soriano, qui, depuis 5 ans, a pris la relève de Jean-Louis à la présidence d'une organisation qui ne pourrait exister sans les dons de généreux particuliers et entreprises, et le soutien de la municipalité.

La Mère Noël était de service à table ! (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

La rumba gitane a donné le tempo de la soirée (Photo : Philippe Gavillet de Peney/Objectif Gard)

Quoi qu'il en soit, c'est bien à un réveillon de gala qu'ont eut droit les cinq cents commensaux attablés. Terrine de légumes sur lit de mâche, saumon à l'oseille, mignonnette de dinde sauce champignon, gratin dauphinois, fromages, bûche de Noël aux marrons, crémant et café étaient en effet convoqués sur le menu du chef. Le tout baigné tour à tour de rumba gitane, de gospel, d'une lecture biblique avec des jeunes accompagnés au violon et une fin de soirée festive conclue avec un groupe qui n'a lâché ses derniers accords que sur le coup de 11h30. Le temps pour Cendrillon d'attraper le dernier carrosse avant que le restant de l'année ne lui saute à la mémoire pour lui rappeler qu'il a plus souvent le goût de citrouille que celui de ce bonheur simple d'une société qui partage... Merci pour eux.

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com 

Philippe Gavillet de Peney

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais