A la une
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 12.03.2015 - baptiste-manzinali - 2 min  - vu 174 fois

NÎMES OLYMPIQUE Gagner pour prendre le large à Laval

Les joueurs de Nîmes Olympique à l'entraînement ce mercredi matin. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Hier matin, soleil et bonne humeur n'ont pas empêché les joueurs du Nîmes Olympique de s'investir corps et âmes dans leur séance d'entraînement. Ce vendredi, un déplacement périlleux attend les crocos à Laval pour affronter une équipe au coude-à-coude en milieu de tableau.

Sur les pelouses de la Bastide, Toifilou Maoulida tient son rôle de grand frère à bras le corps. Isolé avec Alexandre Mendy, le jeune attaquant des crocos, il effectue un travail de coaching sur sa façon de pivoter lorsqu'il se retrouve dos au but. Tous les deux travailleront trente minutes de plus à la fin de l'entraînement, accompagnés d'Anthony Kasparian, troisième gardien du club. Une démonstration simple de l'alchimie qui règne au club ces derniers temps, entre jeunes loups et vieux briscards, titulaires et remplaçants.

Toifilou Maoulida et Alexandre Mendy à l'entrainement. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

Un avenir prometteur malgré tout

Même si la commission rendra son rapport mardi soir, il semble loin le temps des doutes et des rumeurs. Aujourd'hui, le club est presque certain, sur le plan mathématique, d'assurer son maintien en ligue 2. Les bons résultats s’enchaînent, et la confiance est au beau fixe. Fethi Harek est de cet avis : "Le club est sorti grandi de tout ce qu'il s'est passé. Ce que l'on fait aujourd'hui est très bien, l'objectif est d'assurer un large maintien". Le défenseur d'origine algérienne, qui a été aligné sur 24 matchs cette saison, n'envisage pas un relâchement collectif et pense déjà au futur. "Il y a des joueurs expérimentés qui tiennent l'équipe, donc il n'y a pas de risque que l'on baisse notre niveau de jeu. Aujourd'hui, l'objectif est de travailler pour le club, mais il y a aussi des objectifs personnels puisque beaucoup de joueurs seront en fin de contrat d'ici la fin de saison." Hasard du calendrier, Nîmes Olympique affronte le Stade Lavallois ce vendredi soir, son rival à un point devant au classement. Mais Fethi Harek ne se met pas la pression pour autant, "C'était pire en janvier, on a eu une série de matchs difficiles et on s'en est bien sorti. Si on gagne contre Laval, on peut prendre le large, mais c'est surtout important par rapport à la zone de relégation."

Nul doute que l'équipe est aujourd'hui capable de faire la différence contre toutes les écuries de ligue 2. Avec la réussite, la confiance, l'inspiration, et un effectif complet, impossible de savoir jusqu’où les crocos peuvent aller. À seulement onze matchs de la fin de saison, (33 points à prendre), Nîmes Olympique doit rester constant et ne pas sombrer face à des adversaires largement à leur portée, la défaite à Chateauroux en est la preuve. Réponse ce vendredi soir face au stade Lavallois.

Baptiste Manzinali

Baptiste Manzinali

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais