A la une
Publié il y a 11 mois - Mise à jour le 11.12.2021 - thierry-allard - 4 min  - vu 2138 fois

NÎMES OLYMPIQUE Les Crocos l’emportent dans un match de malades face à Nancy

Ómarsson a ouvert le score ce soir face à Nancy (Photo Anthony Maurin) - Anthony MAURIN

Les Crocos l'emportent ce samedi soir face à Nancy (Photo Anthony Maurin) • Anthony MAURIN

Dans un match entre deux équipes en petite forme, en manque de confiance et de résultats, les Nîmois remportent trois points précieux ce soir aux Costières face à Nancy, grâce à leur victoire 2-1 pour le compte de la 18e journée de Ligue 2. 

Deux équipes malades, certes à des degrés différents, les Lorrains étant bons derniers de Ligue 2 avec seulement 2 victoires au compteur depuis le début de la saison, la pire attaque et la pire défense du championnat. De quoi relativiser la saison très moyenne des Crocos : au royaume des aveugles, les borgnes sont rois. 

Le match débute sur un petit rythme, et ce sont les Nîmois qui frappent les premiers au but, par Benrahou à côté (4e), mais ce sont les Nancéiens qui sont les plus dangereux en ce début de match. Ainsi, sur un bon débordement de Delos, Thiam, seul au point de pénalty, tire sur Bråtveit (15e). Premier tir cadré du match. 

Les deux équipes sont fébriles derrière, et les rouge et blanc ont du mal à exister offensivement. Benrahou et Ómarsson surnagent quelque peu, le premier réalisant quelques bonnes passes et le second se distinguant par son activité. Ainsi, après une séquence horrible de la défense de l’ASNL, incapable de se dégager dans sa surface, l’Islandais reprend d’une volée acrobatique à côté (19e). 

Reste que les joueurs de Benoît Pedretti sont les plus dangereux dans cette première moitié de la première période, avec deux occasions signées Ciss coup sur coup : sur la première, Biron bouffe Paquiez, mais le numéro 23 lorrain, bien lancé par son coéquipier, foire complètement son face-à-face avec le gardien Croco. Et sur la seconde, il tente un retourné bien exécuté mais sur le gardien. 

Bref, ce match face au dernier de Ligue 2 commence à ressembler à un beau traquenard pour les Crocos, pas spécialement impressionnants une fois de plus. Les Nîmois exploitent tout de même la fébrilité hallucinante des Nancéiens derrière, et Koné puis Fomba reprennent des bons centres d’Eliasson et de Benrahou au-dessus (23e puis 25e minute). Finalement, les Lorrains céderont peu après.

Ómarsson juste après l'ouverture du score pour le NO ce soir face à Nancy (Photo : Anthony Maurin) • Anthony MAURIN

Sur un bon centre de Benrahou de la gauche, Koné est trop court, mais Ómarsson, laissé seul dans les 5,50m, conclut en deux temps et marque son 3e but de la saison (1-0, 27e). Bien payé pour les Crocos. Le match ne s’emballe pas pour autant, même si on voit clairement que l'ASNL a pris un coup sur la tête, à l’image de cette frappe complètement ratée de Thiam à l’entrée de la surface qui sentait le dépit (34e). 

Seulement voilà : les Lorrains n’ont pas le monopole de la fébrilité défensive. À droite, Burner, bêtement averti à la 38e sur un tacle d’un autre âge, laisse des boulevards. Ainsi, à la 42e, Thiam décale Ciss sur la droite, qui lui remet la balle en retrait. Le numéro 10 Lorrain convertit l’offrande et égalise (1-1, 42e). Heureusement, les Crocos ne tergiverseront pas : suite à un bon renversement du jeu de Benrahou, Ómarsson fait un petit numéro à gauche de la surface et déborde. 

Son centre de près est repris par Koné presque en position couchée, pour tromper Trott et redonner l’avantage aux Nîmois grâce à son 5e but de la saison (2-1, 44e). Les Crocos rentrent au vestiaire avec un but d’avance, mais tout reste à faire face à des Nancéiens largués derrière, mais dans le coup offensivement. 

Plus rien ou presque en seconde période

La seconde période aura l’air bien plus longue que la première : car si lors des 45 premières minutes, les approximations étaient entrecoupées d’occasions de buts, les 45 suivantes ne proposeront guère de jeu. Les Nîmois se mettent en mode gestion, pourtant pas leur point fort cette saison, abandonnant le ballon à des Lorrains en manque d’idées. 

Ainsi, pas d’occasion de but ou presque des deux côtés, et il faut attendre la 77e pour que Biron fasse passer un frisson dans la défense nîmoise avec une belle frappe de peu au-dessus effleurée par Bråtveit. Dans la foulée, Koné récupère un bon ballon dans l’axe et envoie une frappe détournée par Trott (77e). 

C’est à peu près tout pour la seconde période. En toute fin de match, les Nancéiens pousseront sans jamais être réellement dangereux, laissant les trois points à des Crocos victorieux mais sans véritable marge dans le jeu. Avec cette victoire, les Nîmois sont dixièmes ce soir, mais plus proches, tant sur le plan du jeu qu’au niveau comptable, du bas du classement que du haut. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

18e journée de Ligue 2. Stade des Costières. Spectateurs : 1 210. Nîmes Olympique - AS Nancy Lorraine. 2-1. (mi-temps : 2-1). Arbitre : M. Lepaysant. But pour Nîmes : Ómarsson (27e), Koné (44e). But pour Nancy : Thiam (42e). Avertissements à Nîmes : Burner (38e), Fomba (69e), Martinez (88e). Avertissements à Nancy : Ciss (42e), Lefebvre (81e, 82e). Expulsion pour Nancy : Lefebvre (82e).

Nîmes : Bråtveit – Burner (Philibert, 90e), Ueda, Martinez (cap.), Paquiez (Guessoum, 65e) – Eliasson (Delpech, 83e), Cubas, Fomba, Benrahou (Ponceau, 90e) – Koné, Ómarsson (Aribi, 83e). Remplaçants non utilisés : Dias (g.), Sarr. Entraîneur : Pascal Plancque.

Nancy : Trott – Latouchent, Basila, Haag, Delos – Akichi (cap.) (Jung, 67e), Dewaele, Lefebvre, Ciss (Simões, 79e), Biron — Thiam. Remplaçants non utilisés : Valette (g.), Guessand, Karamoko, Patrick, Triboulet. Entraîneur : Benoît Pedretti. 

Thierry Allard

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais