A la une
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 12.12.2017 - philippe-gavillet-de-peney - 3 min  - vu 959 fois

NÎMES OLYMPIQUE Nîmes bat Clermont et engrange avant l'hiver

Logiques vainqueurs de Clermontois rapidement diminués, les Nîmois assoient leur deuxième place...
Photo Archives Anthony Maurin).

Les Nîmois sont intraitables à domicile cette saison (Photo : archives Anthony Maurin)

Face à des Clermontois qui n'ont pas pu lutter à armes égales, les Nîmois se sont imposés logiquement dans une partie qui aura connu son lot d'émotions avant de basculer de leur côté...

Le ciel avait bien voulu retenir ses larmes et, bien qu'encore humide des averses de l'après-midi, la pelouse des Costières était prête pour ce dernier match de la 18e journée. On rentrait tout de suite dans le vif du sujet et Valette mettait sa défense en confiance en écartant avec autorité un premier corner auvergnat (1e). Dugimont faisait passer un frisson aux 8 000 supporters nîmois mais fort heureusement pour les Crocos, il enlevait trop sa reprise à l'entrée de la surface (4e).

Titularisé sur l'aile droite par le coach Blaquart, alors que les projecteurs donnaient des signes de faiblesse, Thioub éclairait le jeu en n'hésitant pas à dézoner pour venir défier balle au pied la défense visiteuse (9e). Clermont, qui restait sur sept matches sans défaite, offrait une bonne opposition au Nîmois sous l'impulsion de l'intenable Dugimont.

Sur une percée dont il a le secret, le feu-follet Thioub servait côté gauche Alioui dont la frappe était contrée in-extremis (13e). L'entame était alerte et les Nîmois, dans un jeu rapide à une ou deux touches de balles, montraient de bonnes dispositions offensives. Le buteur réunionnais de Clermont Ajorque échappait à la vigilance des défenseurs axiaux et ajustait un lob d'école tout en finesse et en maîtrise  qui trompait Valette (0-1. 20e). Superbe !

Un Nîmes à réaction !

Clermont passait de la joie à la stupéfaction quand Laporte était exclu sur un mauvais geste sur Bozok qui, à l'orée de la surface, partait vers un tête-à-tête avec son gardien Bernardoni (21e). Et, surprise, c'est...Dugimont, le meilleur Auvergnat qui laissait sa place à un défenseur !

Bien qu'en infériorité numérique, sur des contres rapides, les Auvergnats conservaient la volonté d'attaquer et n'hésitaient pas à tenter leur chance dans l'axe de la défense nîmoise. Heureusement, le capitaine Harek faisait bonne garde !

Moins compact qu'en début de match, le bloc nîmois laissait apparaître quelques failles. Un bon centre de Del Castillo côté droit trouvait Valls au point de penalty dont la tête ne trouvait pas le cadre (34e). Une phase de jeu qui illustrait parfaitement le manque de justesse technique et de précision des Crocos au moment crucial... Et quant c'était cadré, Alioui trouvait sur sa route un gardien clermontois inspiré (38e) !

Mais bien que mené, Nîmes n'allait pas tarder à réagir et à relever la tête. Et de quelle manière ! Sur un énième coup de pied arrêté de l'orfèvre Savanier, Alioui seul à 5 mètres face au but trouvait enfin la cible de la tête et inscrivait son 6e but de la saison pour égaliser sous les vivats des Gladiators (1-1. 43e).

 Clermont réduit à 9 !

Une minute plus tard, le vif-argent Thioub était enfin récompensé de son activité. Il offrait l'avantage aux Nîmois en enroulant son ballon du pied droit dans la lucarne après avoir gommé son vis-à-vis d'un superbe crochet (2-1. 44e). Mais on n'en n'était pas là de la fin de nos émotions ! Exclu directement après un attentat sur Bozok, déjà averti pour avoir contesté l'exclusion de son partenaire Laporte, Perez prenait directement le chemin des vestiaires sans passer par la case "départ" et toucher deux mille francs, et laissait Clermont terminer la partie à 9 !

Imprévisible, le scénario faisait la part belle aux Nîmois. À la reprise, le gardien visiteur Bernardoni était encore à l'oeuvre sur une frappe rasante de Savanier (48e). Thioub slalomait dans la défense auvergnate, s'appuyait sur Bozok pour le une-deux, mais butait sur Bernardoni (51e). Ça sentait le K.O. ! Savanier (54e) puis Boscagli (58e) avaient encore deux belles occasions d'aggraver le score.

Paquiez laissait sa place à Allakouch (60e) et Nîmes continuait son travail de sape sans arriver à conclure son emprise sur cette deuxième mi-temps. Esseulé au deuxième poteau sur un corner, Bozok marquait de la tête mais le ballon était sorti de l'aire de jeu (65e) ! Acculés sur leurs vingts derniers mètres, les Clermontois en étaient rendus à parer au plus pressé même si N'Diaye rappelait les Crocos à la vigilance sur une reprise acrobatique dangereuse (72e).

Maîtres du jeu, les Rouge n'étaient pour autant pas l'abri d'un coup du sort. Alioui, face au but, ratait la balle de break quand sa reprise à l'entrée de la surface trouait la nuée (78e). De loin, Briançon tentait sa chance sans plus de résultat (80e). Les cinq dernières minutes se résumaient à un attaque-défense dans le camp clermontois mais, trop imprécis, les Nimois allaient se contenter du 2-1. C'était sans compter sur un corner qui traversait toute la surface pour échouer sur la tête de Vlachodimos qui, à trois mètres du but, ne manquait pas l'offrande et crucifiait des Auvergnats courageux (3-1. 90e). La mascotte nîmoise, El Croco pouvait entamer sa sarabande : les nîmois confortaient leur deuxième place avec 5 points d'avance sur Lorient...

Philippe GAVILLET de PENEY

philippe@objectifgard.com

Philippe Gavillet de Peney

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais