Publié il y a 5 ans - Mise à jour le 30.03.2019 - tony-duret - 1 min  - vu 474 fois

ALÈS ITINÉRANCES Willem en toute intimité

Le dessinateur Willem avec sa femme Medi Holtrop. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Ce samedi matin, le festival Itinérances projetait un documentaire consacré au dessinateur Willem.

L’homme est discret, taiseux et l’admet volontiers : « je parle très peu », déclare sobrement Willem avant la projection du documentaire « La colère froide de Bernhard Willem Holtrop ». Il s’éclipse aussi vite qu’il est arrivé pour laisser le film le présenter. Pendant 53 minutes, sous l’œil d’un couple de réalisateurs, Cinta Forger et Walther Grotenhuis, on découvre l’intimité de cet artiste néerlandais de 78 ans.

On revoit évidemment un grand nombre de dessins des époques Hara-Kiri, Charlie Hebdo, Libération où il croque, avec son trait sans concession et souvent coquin, des thèmes du quotidien que sont la guerre, la politique, la religion, la société… On découvre aussi Willem dans sa vie de tous les jours, dessinant dans son atelier ou dansant avec sa femme Medi Holtrop, un verre de rouge à la main. On rencontre surtout un homme attachant, libre et talentueux.

À l’issue de la projection, le dessinateur au fort accent a répondu aux questions des spectateurs, toujours de manière très brève, comme s’il avait peur de déranger. Les applaudissements chaleureux d’une salle conquise par cet original - sosie du regretté Cavanna, comme le fait remarquer un spectateur - l’auront certainement rassuré. Un grand monsieur.

Tony Duret

Rappelons qu'une exposition est actuellement consacrée à Willem au musée PAB (toutes les infos ici)

Tony Duret

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio