Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 06.04.2021 - corentin-migoule - 2 min  - vu 10136 fois

ALÈS La boulangerie Mamie M a désormais une petite sœur

La deuxième boulangerie Mamie M ouvrira dès demain et accueillera du public tous les jours. (Photo Corentin Migoule)

Propriétaire de l’établissement L’authentique, restaurant spécialisé dans les burgers faits maison, Tahar Benzouaoui a ouvert sa première boulangerie en octobre dernier sur la rocade-est. Ce mardi, l'entrepreneur alésien donnera naissance à une structure similaire, cette fois-ci en centre-ville.

Des journées bien remplies et de courtes nuits, tel est le quotidien de Tahar Benzouaoui, entrepreneur insatiable qui, ce mardi, ne va rien faire pour alléger son planning. Propriétaire du restaurant L'authentique et d'une société d'ambulances que gérait jadis son papa, le Cévenol avait ouvert une première boulangerie sur la rocade-est alésienne à l'automne dernier.

Demain (le 6 avril), "Mamie M" aura désormais une petite sœur. Pour ce faire, l'infatigable trentenaire a opté pour un emplacement de choix, en plein centre-ville, au 32 de la rue Saint-Vincent. Après plusieurs mois de travaux, la façade de l'établissement devant laquelle se sont déjà attardés de nombreux badauds est flambante !

"L'esprit cœur de ville" convoité

Cinq nouveaux employés ont été recrutés, "trois autres pourraient arriver à l’issue du déconfinement", prévient Tahar Benzouaoui qui a été contraint de "lever le pied" en matière de recrutement lorsque la troisième vague pandémique a repris de l'épaisseur.

"Dans le même esprit" que la première boulangerie Mamie M avec toujours "le respect de l'artisanat", ce nouvel établissement implanté au cœur de la capitale cévenole proposera également une gamme snacking, des pizzas et une dégustation de thés "exclusivement bios", promet l'entrepreneur qui annonce également l'arrivée d'une terrasse lorsque les restrictions sanitaires ne feront plus partie de nos vies.

Un emplacement stratégique dans une rue très passante qui donne à l'Alésien de bonnes raisons d'espérer une haute fréquentation. "La clientèle d'un centre-ville n'est pas la même qu'en rocade. La mentalité est différente, il y a certainement plus d’échanges et d’interactions", apprécie ce pourvoyeur d'emplois qui a insisté pour remercier "toutes les personnes qui m’ont apporté leur soutien et leurs encouragements dans la réalisation de ce nouveau projet."

Corentin Migoule

Corentin Migoule

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio