Actualités
Publié il y a 7 mois - Mise à jour le 13.04.2022 - thierry-allard - 2 min  - vu 866 fois

ARAMON Le village rend un dernier hommage à son maire Jean-Marie Rosier

Ce mercredi après-midi, lors des obsèques du maire d'Aramon Jean-Marie Rosier (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Ce mercredi après-midi, lors des obsèques du maire d'Aramon, Jean-Marie Rosier (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le maire d’Aramon, Jean-Marie Rosier, est brutalement décédé ce lundi matin à l’âge de 71 ans. Ses obsèques ont été célébrées ce mercredi après-midi. 

Ils étaient nombreux à rendre un dernier hommage à Jean-Marie Rosier cet après-midi. Des Aramonais par centaines, mais aussi des élus de tous bords, maires, conseillers départementaux, député, sénateurs, anciens élus : autant de personnes que Jean-Marie Rosier avait fréquenté durant sa vie d’engagement politique. 

Un engagement unanimement salué depuis lundi, et encore ce mercredi, de cet élu aux valeurs socialistes chevillées au corps. « Tu étais l’héritier de cette tradition familiale d’engagement et de solidarité. Tu répondais sans faille aux multiples sollicitations avec un sens du service public rarement égalé », dira son conseiller municipal Serge Gramond en une église Saint-Pancrace pleine comme un œuf et dont le parvis suffisait à peine à accueillir les nombreuses personnes qui n’ont pas pu y rentrer.

L'église Saint-Pancrace d'Aramon lors des obsèques du maire, Jean-Marie Rosier (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Un maire « profondément démocrate », poursuivra l’élu, qui demandait à ses élus « d’œuvrer pour un monde plus solidaire, plus humain, plus ouvert et plus tolérant ». De "Cacache", son surnom, tout le monde retient aussi « la bonhommie, le ton jovial, l’humour, l’ouverture à l’autre », note aussi Serge Gramond. 

La préfète Marie-Françoise Lecaillon prendra elle aussi la parole pour rendre un dernier hommage à Jean-Marie Rosier au nom de l’État. « L’assistance nombreuse montre qu’au-delà de l’élu, il était un homme apprécié et estimé de tous », lancera-t-elle, un homme « très attaché à sa commune d’Aramon » où il était né le 20 juin 1950. Jean-Marie Rosier « n’économisait ni son temps, ni son énergie » pour ses concitoyens, rappellera la préfète.

Ce mercredi après-midi, lors des obsèques du maire d'Aramon, Jean-Marie Rosier (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Un engagement aussi relevé par sa famille, qui salue la mémoire d’un homme « passionné », un « bonhomme au grand coeur et au large sourire ». Un bonhomme qui, selon les mots de Serge Gramond, incarnait « viscéralement l’âme d’Aramon ».

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais