Actualités
Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 02.09.2020 - coralie-mollaret - 2 min  - vu 449 fois

AUBORD Patricia Alexandre, la passion de l’encadrement

À Aubord, Patricia Alexandre, une encadreuse pas comme les autres... (Photo : Coralie Mollaret)

Cette gardoise, qui a passé plus de 30 ans de sa vie en Afrique, est une passionnée des métiers d’art. Elle a mis au point d'innovantes techniques d’encadrement. Rencontre. 

La bonne adresse nous a été donnée par la sénatrice Vivette Lopez. Elle-même férue des métiers d’art, l’édile se rend régulièrement chez Patricia Alexandre pour encadrer ses créations, du point de croix aux toiles d’artistes qu’elle déniche ici et là. L’édile a rencontré l’artiste d’Aubord en 2007, lorsque cette dernière est venue lui demander la possibilité d’exposer à Mus des Paper dolls. 

L’abécédaire au point de croix de la sénatrice Vivette Lopez (Photo : CM)

Née en Éthiopie, Patricia Alexandre a monté son association Madiba Créations en 2006 avant de la transformer en auto-entreprise, huit ans plus tard. « Qu’on se le dise, c’est très difficile de vivre des métiers d’art », commente cette passionnée. Rien ne prédestinait vraiment Patricia à se lancer dans cette activité : « Au départ, je faisais des cadres pour moi. Au fur et à mesure, j’ai pris des cours d’encadrement en Tunisie puis, j’ai développé une vraie activité », explique-t-elle. 

« Un tableau sans cadre est un tableau nu » 

La Gardoise a mis au point sa technique, écrit ses livres et ne cesse de se réinventer. D’ailleurs, « je suis contente, j’ai trouvé la solution pour faire des encadrements ronds et ovales », lance-t-elle avec enthousiasme. Patricia a même fait breveter ses outils - des réglettes qu’elle vend sur son site - pour avoir les justes découpes servant à encadrer les œuvres. Dans le rigoureux monde de l’encadrement, l’artiste bouscule les convenances en utilisant du carton bois pour encadrer les œuvres. 

Les encadrements sont réalisés avec plusieurs couches de carton-bois (Photo : CM)

Statuettes, toiles sur châssis, caisse américaine… Rien ne semble résister à ses baguettes laissant le champ libre à une grande créativité. « Aujourd’hui la mode est à des décors épurés, c’est vrai. Mais je trouve qu’un tableau sans cadre est un tableau nu. Du coup, j’aime bien les habiller », s’amuse-t-elle. Patricia Alexandre vogue dans tous les univers, des portraits de femmes de Titouan-Lamazou, artiste aigues-mortais, aux clins d’œil à l’œuvre de Banksy auto-détruite en pleine vente aux enchères…

En parallèle, Patricia aime transmettre en donnant des cours d’encadrement et en écrivant des livres. « Auparavant personne n’avait su exploiter les baguettes en carton. Du coup, j’explique ça à ma trentaine d’élèves répartie en six groupes »,  poursuit celle qui a dans ses placards plus de 250 références d'encadrement. Au-delà de la simple réalisation, son travail est complété par la rencontre avec l’artiste ou le propriétaire de l’objet : « Chaque cherche à savoir comment la personne a imaginé son cadre. Chaque rencontre est différente, c'est une expérience. » Et c’est bien le propre de l’art.  

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com

Contact : 155, Chemin de Valbournes, 30620 Aubord. Téléphone : 04 66 51 33 75.

 

Coralie Mollaret

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais