Publié il y a 5 ans - Mise à jour le 23.01.2019 - thierry-allard - 2 min  - vu 1284 fois

BAGNOLS Le nucléaire recrute lors d’un grand forum de l’emploi

Ce mardi matin, lors du Forum Sud Nucléaire à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

80 entreprises, 800 demandeurs d’emploi et 700 postes à pourvoir : le huitième Forum sud nucléaire, organisé par les Pôle Emploi de Bagnols, Pierrelatte, Bollène et Montélimar, se tenait ce mardi matin au complexe des Eyrieux de Bagnols.

Un forum fruit « d’un travail de collaboration de Pôle Emploi de régions et départements différents », a souligné la directrice du Pôle Emploi de Bagnols, Evelyne Belot. De quoi mettre en lumière « la capacité de ce territoire à travailler en partenariat », note pour sa part la vice-présidente de l‘Agglo du Gard rhodanien, Geneviève Castellane. La Communauté de communes Rhône Lez Provence était également représentée ce mardi matin pour cet événement inter-régional.

Il faut dire que « le nucléaire est un des secteurs porteurs du territoire, mais il a des difficultés à recruter », ajoute la directrice du Pôle Emploi Bagnols. Tout l’intérêt du forum est de leur présenter des candidats « sélectionnés, qui peuvent intéresser les entreprises, qui représentent 19 000 emplois au confluent de nos région, et qui font vivre environ 50 000 personnes », poursuit Evelyne Belot.

Un secteur qui a recruté plus de 2 000 personnes en 2017 sur le territoire, et dont les besoins de recrutement devraient encore croître avec le projet de « Grand carénage » porté par EDF pour ses centrales - notamment celle du Tricastin -, mais aussi sur les questions de démantèlement avec le Contrat de transition écologique Aramon-Gard rhodanien.

Ce mardi matin, lors du Forum Sud Nucléaire à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Alors pour les accompagner, « nous travaillons sur des enquêtes pour mieux connaitre les besoins des entreprises, et mettre en place des formations », explique la directrice de Pôle Emploi Bagnols. De quoi accompagner la mutation du secteur : « Les profils ont évolué. Les organismes qui gravitent autour de la formation l’ont compris et permettent d’adapter les profils aux besoins », estimera pour sa part le maire de Bagnols, Jean-Yves Chapelet, après « quarante ans » de carrière dans le nucléaire.

Pour y parvenir, de nombreux acteurs, comme l’Union des industries et métiers de la métallurgie (UIMM) s’impliquent, avec notamment l’ouverture récente d’un Centre de formation des apprentis de l’industrie à l’Ardoise. « Notre objectif est d’accompagner et former nos adhérents, pour pouvoir les habiliter et leur permettre d’accéder à ces marchés importants », affirme le président de l’UIMM Gard Lozère, Philippe Patitucci.

Le tout alors que l’industrie, et plus particulièrement le nucléaire, souffre d’un déficit d’image. Alors le directeur départemental de la DIRECCTE, Alain Frances, insiste sur « la notion exceptionnelle de sécurité dans ce secteur. L’industrie c’est propre, c’est sûr et ça créé de l’emploi, car pour chaque emploi industriel il y a trois emplois induits. » Le Forum sud nucléaire, qui se tient chaque année sur un des territoires partenaires, prendra la direction de Bollène l’année prochaine.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio