Publié il y a 1 an - Mise à jour le 31.01.2023 - M.M.  - 1 min  - vu 1404 fois

BAGNOLS/CÈZE Réforme contre les retraites : la mobilisation s'annonce encore forte ce mardi

grève manifestation réforme retraite

Lors de la manifestation contre le projet de réforme contre les retraites, le 19 janvier, à Bagnols-sur-Cèze. 

- photo Marie Meunier

Ce mardi 31 janvier, les syndicats appellent de nouveau à manifester contre le projet de réforme des retraites porté par le Gouvernement. La première journée, le 19 janvier, avait été marquée par une très forte mobilisation. L'acte 2 s'annonce aussi très suivi. Dans le Gard, des rassemblements sont prévus à Bagnols, Alès, Uzès et Nîmes. 

"La colère est très présente. Plus le Gouvernement intervient, plus les gens ont la sensation que cette réforme est injuste et ne sert à rien", déclare Patrick Lescure, secrétaire de l'union locale CGT Gard rhodanien. Selon le syndicat, le jeudi 19 janvier, plus de 2 000 personnes ont manifesté à Bagnols-sur-Cèze, 12 000 à Alès. Un cortège de 2 kilomètres a aussi traversé les rues nîmoises. Des chiffres qui n'avaient plus été vus depuis des années. 

cortège manifestation contre la réforme des retraites bagnols sur cèze 19 janvier 2023
Selon les syndicats, plus de 2 000 personnes ont manifesté contre la réforme des retraites à Bagnols-sur-Cèze, ce jeudi 19 janvier.  • photo Marie Meunier

Le syndicaliste bagnolais explique : "La réalité, c'est que les gens ne vont pas aller jusqu'à 64 ans. Ils l'ont compris. Aujourd'hui, un Français sur deux n'est plus en entreprise au moment de partir en retraite. Soit ils ont été licenciés, soit ils sont épuisés... Résultat, ils vont subir des décotes." Il ajoute : "Avoir ses 43 années pleines, quand on voit le parcours des salariés aujourd'hui, cela relève de l'exploit. Les femmes sont les grandes perdantes avec le temps partiel."

Ce contexte fait que la nouvelle mobilisation devrait fédérer du monde encore ce mardi matin. Le rendez-vous est donné à 10h30 devant le monument aux morts à Bagnols-sur-Cèze. Près de 190 manifestants ont déjà réservé leur place dans le bus pour se rendre à la manifestation à Nîmes depuis Bagnols-sur-Cèze.

À Uzès aussi, l'effervescence est palpable. L'union locale CGT vient juste d'être relancée et arrive déjà à fédérer contre ce projet de réforme. Ce matin, un rassemblement se tiendra à partir de 10h au rond-point d'Haribo, puis les manifestants prendront le bus direction Nîmes pour la grande manifestation. "Le 19 janvier, on avait 32 personnes dans le bus. Pour aujourd'hui, 58 personnes ont réservé. La mobilisation s'accroît". 

M.M.

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio