Publié il y a 9 ans - Mise à jour le 07.11.2014 - elodie-boschet - 2 min  - vu 302 fois

CHIFFRE DU JOUR 96 nouvelles communes du Gard reconnues en état de catastrophe naturelle

Inondations à Saint-Laurent-le-Minier. (photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard)

L’arrêté du 4 novembre 2014 portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour des communes du Gard, suite aux intempéries des mois de septembre et d’octobre a été publié au Journal Officiel du 7 novembre.

Liste complémentaire (43 communes) suite aux inondations et coulées de boues survenues lors des intempéries dans la période du 17 au 20 septembre 2014 :

Aigremont, Allègre-les-Fumades, Alzon, Arrigas, Bagard, Bez-et-Esparon, Blandas, Boisset-et-Gaujac, Cannes-et-Clairan, Carnas, Cendras, Conqueyrac, Crespian, Cros, Domessargues, Générargues, Lasale, Laval-Pradel, Lédignan, Lézan, Mandagout, Martinet (Le), Mialet, Molières-sur-Cèze, Monoblet, Moulézan, Orthoux-Sérignac-Quilhan, Pommiers, Quissac, Saint-André-de-Majencoules, Saint-Bénézet, Saint-Bonnet-de-Salendrinque, Saint-Bresson, Saint-Florent-Sur-Auzonnet, Saint-Jean-du-Pin, Saint-Jean-de-Valériscle, Saint-Roman-de-Codières, Saint-Sébastien-d’ Aigrefeuille, Les Salles-du-Gardon, Sardan, Sommières, Vissec et Montagnac.

Cette liste s’ajoute aux 26 communes déjà déclarées en état de catastrophe naturelle et dont la liste figure au JO du 27 septembre 2014.

Liste complémentaire (6 communes) suite aux inondations et coulées de boues survenues lors des intempéries du 29 septembre 2014 :

Calvisson, Crespian, Langlade, Moulézan, Nîmes et Souvignargues.

Cette liste s’ajoute aux 13 communes déjà déclarées en état de catastrophe naturelle et dont la liste figure au JO du 11 octobre 2014.

1ère Liste (54 communes) suite aux inondations et coulées de boues survenues lors des intempéries dans la période 9 et le 14 octobre 2014 :

Aigaliers, Allègre-les-Fumades, Aubussargues, Aujac, Baron, Bourdic, La Calmette, La Capelle-et-Masmolène, Caveirac, Chambon, Chamborigaud, Clarensac, Collias, Connaux, Crespian, Dions, L’Estréchure, Flaux, Foissac, Fons, Gajan, Garrigues-Sainte-Eulalie, Gaujac, Génolhac, Montignargues, Montmirat, Montpezat, Moulézan, Nîmes, Orthoux-Sérignac-Quilhan, Parignargues, les Plantiers, Poulx, Rivières, Rochegude, Rousson, La Rouvière, Sainte-Anastasie, Saint-Bauzely, Saint-Chaptes, Saint-Côme-et-Marvejols, Saint-Dézéry, Saint-Hippolyte-de-Montaigu, Saint-Just-et-Vacquières, Saint-Mamert-du-Gard, Saint-Maximin, Saint-Pons-la-Calm, Saint-Quentin-la-Poterie, Saint-Siffret, Saint-Victor-des-Oules, Sanilhac-Sagriès, Serviers-et-Labaume Uzès et Vic-le-Fesq.

Sur l’intégralité des épisodes, 7 communes ont été reconnues plusieurs fois en état de catastrophe naturelle : Allègre-les-Fumades, Crespian, Moulézan, Nîmes, Orthoux-Sérignac-Quilhan et Sommières et Vic-le-Fesq.

Au total plus de 140 communes ont bénéficié depuis deux mois de la reconnaissance de « l’état de catastrophe naturelle» par la commission nationale et interministérielle compétente. Cette liste pourrait encore être complétée d’ici la fin de l’année 2014.

Les personnes sinistrées dans les communes concernées disposent d’un délai maximum de 10 jours à compter du 7 novembre 2014 (date de parution de l’arrêté au Journal Officiel), pour faire leur déclaration auprès de leur(s) compagnie(s) d’assurances.

Elodie Boschet

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio