Actualités
Publié il y a 3 ans - Mise à jour le 03.02.2019 - thierry-allard - 2 min  - vu 229 fois

CÔTES DU RHÔNE Le Syndicat des vignerons adopte un plan stratégique environnemental

Philippe Pellaton (photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le plan, qualifié d’« ambitieux » par ses protagonistes, a été adopté fin janvier lors de l’assemblée générale du Syndicat des vignerons des Côtes du Rhône, qui regroupe plus de 4 000 viticulteurs de l’AOC Côtes du Rhône et Côtes du Rhône Villages étendus sur près de 40 000 hectares de vignes.

Ce plan a pour but d’« engager le vignoble des Côtes du Rhône dans une viticulture durable mais aussi de lui permettre de retrouver un rendement agronomique proche de celui des Cahiers des charges », explique le président du syndicat, le Laudunois Philippe Pellaton. Il se décline en plusieurs volets, le premier concerne l’introduction de mesures agro-environnementales pour limiter drastiquement le désherbage chimique. L’idée est de préserver la qualité des eaux et des sols en interdisant le désherbage chimique des tournières (les bordures des parcelles) ainsi que de plus de 50 % de la parcelle plantée. Une mesure qui rentre dans le cahier des charges de l’AOC, et qui s’impose de facto à ses viticulteurs. Des contrôles et des sanctions éventuelles sont prévus.

Le plan instaure aussi le déploiement d’une certification collective « Haute valeur environnementale », un label créé par le Ministère de l’Agriculture. Le Syndicat se fait structure porteuse pour la mise en place de cette certification collective pour les exploitations qui le souhaitent. On y retrouve également le développement et la valorisation de la biodiversité dans les vignobles, un axe majeur de la certification « Haute valeur environnementale » qui sera mené en concertation avec des partenaires spécialisés, notamment des associations de défense de la biodiversité. Le syndicat compte ainsi favoriser l’installation de jeunes apiculteurs, installer des nichoirs pour les chauves-souris, favoriser la présence des oiseaux dans les vignes et reverser une somme à une association partenaire oeuvrant pour la biodiversité à l’achat de bouteilles de Côtes-du-Rhône.

Par ailleurs, un guide de recommandations environnementales va être élaboré, pour encourager l’agriculture biologique ou encore le changement des pratiques. Le Syndicat va également poursuivre son travail de recherche sur les variétés résistantes aux maladies non OGM, un travail de long-terme qui doit permettre d’en finir avec le mildiou ou le black-rot.

Enfin, le Syndicat compte poursuivre ses actions réalisées dans le cadre de sa Charte paysagère environnementale lancée en 2014. Près de 300 projets ont d’ores et déjà été accompagnés dans le cadre de cette charte.

Th.A

Thierry Allard

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais