Actualités
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 03.04.2018 - florence-genestier - 2 min  - vu 637 fois

ESCALE À SÈTE Album souvenir

La fête des traditions maritimes de nos voisins Sétois est finie pour 2018. Du rêve, des envies de voyages et de splendides navires.

L'Hermione, une fierté nationale française (photo F. G.)

Comme à Objectif Gard on aime bien partager et qu'on adore se balader partout, même hors des limites départementales, voici quelques photos d'Escale à Sète.

Cela ne vous donnera qu'un petit aperçu de ce festival à la gloire de la Marine nationale et internationale et des gens de mer. Une foule familiale, bigarrée, parfois déguisée, et de toutes nationalités a peuplé la cité sétoise du 27 mars au lundi 2 avril dans un joyeux brouhaha. Star incontestée de l'édition 2018, pour sa première escale en Méditerranée française depuis sa reconstruction, l'Hermione occupe une place très particulière dans le cœur des Français. La faire venir en Île Singulière était un défi que s’étaient lancés les bénévoles d’Escale à Sète dès la première édition en 2010. Fin avril 2017, convaincu par la mobilisation des ports méditerranéens et des bénévoles des associations organisatrices, le conseil d’administration d’Hermione-La Fayette a dit donné son aval pour le voyage. Une décision qui a fait le bonheur de milliers de touristes et chanceux visiteurs ce week-end en Occitanie. On espère fortement la revoir bientôt dans le Sud...

Escale à Sète

Belle reconstitution des uniformes de la 1ere guerre mondiale (photo F. G.)

Un des plus beaux quatre-mats russe, le Kruzenshtern (photo F. G.)

Cinq mille personnes étaient attendues le samedi 31 mars, le festival a accueilli 25 000 personnes déjà les mercredi et jeudi (photo F. G.)

Les officiels, samedi 31 mars, pour l'inauguration avec Carole Delga, la présidente de la Région Occitanie (photo F. G.)

Fabriquer une vraie corde à l'ancienne grâce aux associations (photo F. G.)

De nombreux amoureux de reconstitutions historiques ont fait revivre, jeux, musiques et scènes d'époque, des pirates aux marins du XVIIIe siècle (photo F.G.)

Le galion espagnol et un des quatre-mâts russe (photo F. G.)

L'Hermione à quai. On ne s'en lasse jamais ! (photo F. G.)

Notons qu'il était possible de rejoindre Sète depuis la Grande-Motte par la mer en un peu plus d'une heure trente pour d'heureux passagers, grâce notamment à deux célèbres bateaux graulens, dont le Picardie II, qui partaient très tôt du...Grau-du-Roi cette semaine. Même en plein festival des Nautiques, l'excursion depuis le Quai Colbert aurait intéressé habitants et touristes. Dommage, la belle idée est venue de la Grande-Motte exclusivement.

F. G.

Florence Genestier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais