Actualités
Publié il y a 10 ans - Mise à jour le 18.10.2013 - stephanie-marin - 3 min  - vu 174 fois

FAIT DU JOUR. La corrida de Rodilhan aura bien lieu, la pression des anti n'y changera rien

Le CRAC lors de la Feria d'Alès au mois de mai 2013. Photo DR/R.M.

Le CRAC lors de la Feria d'Alès au mois de mai 2013. Photo DR/R.M.

"On est des aficionados et on le restera. Nous sommes Gardois et nous voulons garder notre identité. Nous ne sommes pas des hors-la-loi. L'organisation n'est pas là pour se battre mais pour présenter un spectacle reconnu par la France, vis-à-vis de la loi, nous sommes clean" lance-t-on du côté de l'organisation du festival taurin qui aura lieu les 26 et 27 octobre à Rodilhan. Ce même festival qui, en 2011, avait fait parler de lui suite à la déferlante de violences qui avait soufflé au cœur des arènes où près d'une centaine d'anti-corrida s'étaient invités par surprise. Le procès devrait avoir lieu au cours du début de l'année 2014, après plus d'un an d'enquête.

Alors, lorsque les anti-corrida ont appris que Rodilhan accueillait à nouveau ce festival, ils l'ont vécus comme une "véritable provocation". "Ces spectacles, où l'on pourra probablement rencontrer tout ou partie des prévenus, sont vécus comme une véritable provocation par les victimes de ces brutalités, leur famille, leurs amis et par tous les opposants à la corrida ! Le lieu n'est pas anodin, et la proximité de date avec le procès imminent non plus [...] La Fédération des Luttes pour l'Abolition des Corridas demande expressément aux autorités de prendre toutes les mesures nécessaires afin que ces corridas n'aient pas lieu.  Soit en faisant entendre raison aux organisateurs, soit en interdisant ce spectacle qui est la provocation de trop dans une période de grande tension" apprend-on dans un communiqué de la Fédération de Lutte pour l'Abolition des  Corridas qui intègre le CRAC d'Alès organisatrice de deux manifestations le 27 octobre, la première à 10 heures et la seconde à 14 heures.

Contrairement à 2011, les deux manifestations ont été déclarées en préfecture et ont fait l'objet d'une réunion en présence de Jean-Pierre Garrigues, président du CRAC, Julie Bouaziz, directrice de cabinet du préfet du Gard, du Colonel Poty, commandant du groupement de gendarmerie du Gard et du chef du service départemental de l'information générale. A l'issue de cette réunion, le préfet du Gard, Hugues Bousiges, a pris sa plume pour avertir le chef de file des anti-corrida : "S'agissant d'une commune non dotée de police d’État, le maire (de Rodilhan, Ndlr) détient les pouvoirs de police lui permettant d'encadrer ces manifestations. En l’occurrence, compte tenu des graves heurts (encore non jugés) qui ont eu lieu en 2011 [...] il a, par arrêté municipal n°110-2013 du 9 octobre 2013, interdit toute manifestation dans un périmètre de 400m autour des arènes les 26 et 27 octobre prochains." Si les anti-corrida franchissent la ligne rouge, "vous vous exposez à six mois d'emprisonnement et 76 224€ d'amende, en application de l'article 431-9 du code pénal" précise le préfet. Aïe, voilà qui pourrait changer les plans des anti-corrida qui avaient prévu de s'introduire incognito dans les arènes comme ils l'avaient fait en 2011. "Bien sûr, nous n'aurons pas de chaîne comme il y a deux ans, on imagine qu'il y aura des fouilles à l'entrée des arènes. Notre action sera d'un autre genre mais toujours pacifique" promet Jean-Pierre Garrigues qui malgré des recherches n'a jamais eu en main l'arrêté municipal du maire de Rodilhan. "Comme d'habitude, les tortionnaires font les choses en cachette. De toute façon, si cet arrêté existe, nous avons des magistrats et des juristes qui travailleront dessus. La moindre faille nous permettra de déposer un référé-liberté" affirme Jean-Pierre Garrigues.

D'un côté comme de l'autre, on ne semble pas vouloir lâcher les cornes du taureau. Le préfet du Gard, craignant de nouvelles violences, a prévu de mettre en place un lourd dispositif de gendarmerie.

Stéphanie MARIN

stephanie.marin@objectifgard.com

Stéphanie Marin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio