Publié il y a 10 ans - Mise à jour le 29.04.2014 - coralie-mollaret - 2 min  - vu 566 fois

FAIT DU JOUR. Le Périscope : Maud Paschal, une nouvelle directrice pleine d'ambition et de conviction

D.R/C.M

Directrice depuis quatre mois du théâtre le Périscope, Maud Paschal veut s'ouvrir au quartier et éveiller le sens critique des plus jeunes au monde du spectacle. 

Voilà "le challenge" de Maud Paschal. La nouvelle directrice du théâtre le Périscope dans le quartier Gambetta à Nîmes, a succédé en janvier à Emilie Robert, partie à Marseille vivre d'autres aventures théâtrales. Ancienne fonctionnaire territoriale à la communauté de communes du Pays de Sommières en charge de la culture, Maud Paschal poursuit son idéal :  la démocratisation de la culture en direction des plus jeunes et des aux autres "éloignés de ce monde qu'il peuvent parfois mal appréhender".

La nouvelle responsable entend ainsi laisser sa marque sur ce théâtre, créé il y a 13 ans par l'association d'art de rue le kaléidoscope, désireux d'organiser des cours de comédie. Ce n'est qu'en 1998 que le théâtre s'ouvre aux représentations. "Aujourd'hui, nous essayons de développer un axe fort autour de la jeunesse pour éveiller leur sens critique", fait savoir la directrice.

L'apprentissage commence dès le plus jeune âge. Alors pas question de présenter dans le festival "Les Petites Canailles" de simples animations. "Nous avons une exigence artistique. Nous cherchons à sortir de ces spectacles in situ pour amener les jeunes dans les théâtres", poursuit la directrice. Hier après-midi, 80 enfants de grande section et la maternelle ont assisté au spectacle "Papa est en bas". L'histoire d'un chocolatier touchant et amusant qui réalise une poule et coq en chocolat… Les volailles vont connaitre une fabuleuse histoire d'amour avant de donner naissance à un oeuf rempli de surprises. Au-delà de la narration, le créateur Christian Roche a concocté un jeu de lumière, de musique mais aussi d'odeur pour éveiller tous les sens de nos pitchounes.

"Mis à part ces rendez-vous, nous aimerions proposer un ou deux spectacles pour les petits au cours de l'année. Je suis persuadée que si nous tendons la main aux jeunes, cela marchera et ils seront sensibilisés plus tard à l'art théâtrale. Un art où il existe un vrai lien entre l'acteur et le spectateur", avance Maud Paschal. Et de conclure, les yeux plein d'ambition : "nous voulons aussi ouvrir le théâtre aux personnes du quartier. Nous avons beaucoup de Montpellièrains, mais ce théâtre est avant tout un théâtre de proximité. Pour cela, il faut aussi donner des clefs aux gens, et je suis certaine qu'ils finiront bien par ouvrir les portes tout seul".

Coralie Mollaret

Coralie Mollaret

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio