Actualités
Publié il y a 4 mois - Mise à jour le 18.07.2022 - marie-meunier - 4 min  - vu 565 fois

FAIT DU SOIR La maison d'édition familiale Faralonn s'agrandit et s'installe à Bagnols-sur-Cèze

Fabien Saint-Val (4e en partant de la gauche), le fondateur de la maison d'édition Faralonn, entouré d'une partie de son équipe. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Les éditions Faralonn continuent de tracer leur success story. La maison, née en 2018 à Saint-Étienne, a su se réinventer pour poursuivre son développement. Alors que les ventes s'envolent, l'équipe a dû trouver des locaux plus grands. Début 2022, tout ce petit monde s'est installé chemin de la Clavine à Bagnols-sur-Cèze.

Peu de choses prédestinaient Fabien Saint-Val à fonder une maison d'édition, si ce n'est un désir d'écriture ancré depuis l'enfance. Cet ancien coiffeur a grandi en Angleterre et passé une partie de sa vie aux États-Unis. En 2003, alors qu'il séjourne en Californie, il vit un terrible tremblement de terre qui agira comme un véritable déclic. Alors que son salon est entièrement retourné, une histoire naît d'un seul coup dans son esprit. Une histoire qui deviendra la saga "Faralonn".

Mais avant de devenir un best-seller, le récit écrit dans un franglais approximatif, est passé entre les mains de Thérèse Le Jeune, aujourd'hui directrice éditoriale de la maison d'édition. Grâce à son aide, Fabien Saint-Val trouve un éditeur québécois mais n'est pas vraiment satisfait de l'expérience. Il essaie une première fois en 2015 de créer sa propre maison d'édition qui sera vite mort-née pour des raisons de droits. Finalement, en 2018, les éditions Faralonn naissent, tirant leur nom du titre éponyme écrit par Fabien Saint-Val dont la tétralogie - un 5e tome est en préparation - vient de passer le cap des 50 000 exemplaires vendus en Europe l'été dernier. Fabien Saint-Val les fondent avec ses trois associés Nathalie Boisard, Michael Galopin et Thérèse Le Jeune.

En avril, Faralonn crée sa propre filiale de distribution-diffusion

La petite équipe creuse son sillon dans la science-fiction et le fantasy/fantastique. Elle s'associe avec Hachette qui s'occupe de distribuer les livres édités dans les librairies et autres points de vente. L'aventure prend une autre direction lors du premier confinement au printemps 2020. Les forces vives de Faralonn éditions décident de se mettre au vert et de déménager dans une grande maison à Connaux, dans le Gard rhodanien. S'ensuit toute une période de réinvention. "On s'est dit : soit on arrête parce que le covid nous aura fait trop mal, soit on réapprend, on s'adapte, on se développe et on passe un nouveau cap", lance Fabien Saint-Val.

La petite maison d'édition familiale s'affranchit finalement d'Hachette et crée en avril 2022 sa propre filiale de diffusion-distribution "NP Livres". En même temps, le catalogue s'élargit à de nouveaux horizons de lecture et six collections voient le jour (jeunesse, science-fiction, thriller et polar, inclassables, LGBT-romance et ésotérisme). "On a pour projet d'ouvrir aussi sur le manga et les bandes dessinées par la suite", indique Fabien Saint-Val.

Il ajoute : "On a démarré avec seulement trois références, on en compte 134 aujourd'hui et on édite une centaine d'auteurs." Les livres se vendent même à l'international. "Depuis qu'on a pris notre envol, on sent vraiment les bienfaits. On a choisi une impression traditionnelle avec un coût plus raisonnable et donc un prix plus accessible pour les lecteurs", explique le fondateur, qui veut aussi offrir la possibilité à de nouveaux auteurs de publier leur premier livre, sachant "très bien par quoi ils sont passés".

"On veut véhiculer un message positif dans nos livres"

Pour mener à bien cette transition, il fallait des locaux encore plus grands. C'est ainsi que les éditions Faralonn sont arrivées à Bagnols-sur-Cèze début 2022. L'équipe est passée de quatre personnes à 12 en l'espace de trois mois. L'avenir s'annonce donc radieux pour la petite maison qui a réussi "à susciter l'intérêt des auteurs" et dépasse les codes de l'édition classique. Personne dans l'équipe n'a suivi d'études qui se rapproche de l'édition, hormis Thérèse Le Jeune qui possède un doctorat en lettres. "On a un côté autodidacte. On suit la dimension humaine et pas la tendance. On veut véhiculer un message positif dans nos livres, qui corresponde à nos valeurs et soit vecteur d'espoir", poursuit le fondateur.

L'année prochaine, le 5e tome de la saga Faralonn devrait sortir. La maison d'édition a également acquis les droits de la série culte "Les Trois détectives", qui a connu le succès au sein de la Bibliothèque verte dans les années 80 puis en Allemagne. Elle va ressortir tout au long de l'été sous les couleurs Faralonn dans une version plus moderne, avec un trio formé par trois enquêtrices. Ce classique s'est déjà vendu à plus de 17 millions de livres dans le monde et va faire l'objet d'une troisième adaptation cinématographique à l'horizon 2023. La maison d'édition gardoise est aussi la première en France à sortir un light novel (roman illustré japonais destiné au jeune public, ndlr) en version papier.

Quelques semaines après l'agitation de la rentrée littéraire, en novembre, Faralonn éditions prévoit aussi la sortie de "Claudia", une "autobiographie qui va faire beaucoup de bruit et qui prône la diversité et le parcours d'une personne hermaphrodite originaire du Brésil arrivée en France dans les années 70. On a prévu quinze jours d'affichage dans le métro parisien", poursuit Fabien Saint-Val. Bref, la maison d'édition bagnolaise ne manque pas d'actualités et n'a pas fini de surprendre les lecteurs.

Marie Meunier

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais