Publié il y a 1 an - Mise à jour le 19.10.2022 - sacha-virga - 2 min  - vu 707 fois

GARONS L'institut D'Alzon a présenté son simulateur virtuel de maintenance aéronautique

Le nouveau simulateur de l'Institut d'Alzon (photo : Sacha Virga)

Les étudiants de l'Institut D'Alzon vont bénéficier de ce simulateur (photo : Sacha Virga)

L’institut Emmanuel D’Alzon a officialisé l’acquisition du simulateur virtuel de maintenance « Act for Academy » de Airbus pour son espace de formation à l’aéroport de Nîmes Garons. Seulement trois centres de formation en France sont équipés d’un tel outil. Cela permettra aux élèves de se former sur la maintenance des anciens appareils Airbus tels que l’A320, sur une approche concrète. Une opération avoisinant les 50 000 euros.

Dans l'idée de former les jeunes apprentis de demain, l'institut Emmanuel D'Alzon a récemment acquis un simulateur virtuel de maintenance baptisé "Act for Academy" conçu par Airbus. Les élèves étudiants sur les deux bâtiments alloués au site de Garons vont en bénéficier. Ce système permet de travailler sur d'anciens avions de la compagnie aérienne comme l'A320, proposant aux étudiants de s'exercer librement à la réparation de chaque pièce et endroit de l'appareil. Toutes les options possibles sont disponibles pour une approche au plus près du réel, pour la coquette somme de 50 000 euros.

Situés à proximité de la base de défense de Nîmes, non loin de l'aéroport, les deux bâtiments alloués au site de Garons combinent théorie et pratique, puisque le hangar permettant de travailler sur différents modèles d'avion est tout proche des salles de classe : "Airbus vend des prestations de maintenance d'avion, notamment sur de L'A320. Cela leur permet de se former entièrement sur toutes les prestations de maintenance d'un avion. Ce simulateur virtuel est utilisé à Toulouse et Blagnac, ce qui permettra aux élèves d'être directement opérationnels", explique Thierry Ordener, directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques de l'institut D'Alzon. Un pôle existant depuis cinq ans où les BTS étaient les premiers ciblés, avant la création l'an dernier d'un partenariat avec Airways Aviation Academy / ESMA pour les apprentis en BAC Pro. Sans oublier les mentions complémentaires pour une vingtaine d'élèves par an.

Sacha VIRGA

Sacha Virga

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio