Actualités
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 09.01.2015 - coralie-mollaret - 1 min  - vu 101 fois

JE SUIS CHARLIE Mélanie, 20 ans étudiante : "C'est un peu notre 11 septembre"

Mélanie 20 ans, étudiante en alternance. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Certains connaissent les coups de crayon de Charb, Cabu ou Wolinski, d'autres ont découvert le nom du canard satirique après la fusillade meurtrière qui s'est déroulée avant-hier dans les locaux de la rédaction. Hier, jour de deuil national, François Hollande a appelé les employeurs et établissements publics à se recueillir sur leur lieux de travail. Dans les quatre coins du Gard, des milliers de personnes ont répondu à l'appel, comme à Nîmes devant le conseil général et la préfecture.

Dans la foule silencieuse, Mélanie, 20 ans arbore fièrement un petit badge  "Nous sommes Charlie". Etudiante en alternance dans une société d'assurance, elle avoue avoir "découvert ce journal malheureusement  trop tard… après cet attentat". "J'ai été tellement surprise et étonnée… Je n'ai même pas de mots pour qualifier ce qu'il s'est produit", poursuit-elle. Pour elle, comme d'autres, l'attentat de Charlie Hebdo "est un peu notre 11 septembre". La France foulée au pied dans ce qu'elle possède de plus cher : la liberté de penser et d'expression. La jeune femme invite les autres, par leur présence ou leur pensée, à s'adonner à une sorte de sursaut républicain. Une union nationale autour de nos valeurs pour ne céder ni à la peur ni aux amalgames.

Lire aussiFAIT DU JOUR Les nîmois témoignent leur soutien à Charlie Hebdo

JE SUIS CHARLIE Une vague de solidarité déferle aux Arènes de Nîmes

Coralie Mollaret

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais